Coronavirus: cacher ses symptômes, un crime qui pourrait mener à la peine de mort en Chine

Coronavirus: cacher ses symptômes, un crime qui pourrait mener à la peine de mort en Chine
Reuters

Les personnes qui présentent les symptômes d’une infection par le nouveau coronavirus Covid-19, mais qui ne le signalent pas délibérément ou le déforment, commettent un crime en Chine. Dans des cas extrêmes, celui-ci peut être puni de la peine de mort. En témoigne une annonce diffusée par un tribunal chinois samedi.

Le fait de dissimuler vos antécédents de voyage peut également être considéré comme un crime, selon l’annonce dont le quotidien officiel de Pékin a fait état.

Si des résidents chinois provoquent la propagation du virus, ils peuvent être poursuivis pour mise en danger de la sécurité publique. « Dans des cas extrêmes », cite le journal, les personnes qui enfreignent les règles peuvent être punies de « dix ans d’emprisonnement effectif, de la prison à vie ou de la mort ».

En outre, samedi, la Commission nationale de la santé de Chine a interdit aux personnes qui toussent ou ont de la fièvre de voyager par la route, le rail ou l’avion.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous