Crowdfunding belge (II) : qui fait quoi ?

Crowdfunding belge (II) : qui fait quoi ?

Look&Fin
https://www.lookandfin.com/fr/
C'est la plateforme n°1 en termes de fonds levés : 15 millions en 2017. Elle fait du crowdlending : elle structure des prêts pour des PME déjà établies. Ceux-ci vont de 100.000 euros à 5 millions.

Spreds
https://www.spreds.com/fr
Elle est une des pionnières et s'appelait avant MyMicroInvest. Elle organise des financements en action (à partir de 150.000 euros) ou en prêt (à partir de 100.000 euros). Cibles : start-up et PME.



Lita.co
https://fr.lita.co
Autrefois 1001PACT, cette plateforme d'origine française structure surtout des investissements en capital (de 40.000 à 1,5 million euros) pour des entreprises sociales et environnementales.

Ecco Nova
https://www.ecconova.com
Né en 2016 et basé à Liège, ce site propose des prêts uniquement pour des projets en matière d'énergies renouvelables : parcs éoliens, centrales photovoltaïques ou encore cogénérations.

Raizers
https://www.raizers.com/index.php
Cette plateforme parisienne est active en France, Suisse et Belgique. Les investissements sont en actions ou en prêts (jusqu'à 2,5 millions d'euros). Cible : les PME en amorçage ou en croissance.

Bolero
https://bolero-crowdfunding.be/fr
Il s'agit du site de crowdfunding de la KBC. Il propose des investissements en actions ou en obligations. Les bénéficiaires sont des entreprises plutôt jeunes pouvant lever jusqu'à 300.000 euros.

Hello Crowd!
https://crowd.hellobank.be/fr
Ce site dépend de Hello Bank, la banque digitale de BNP Paribas Fortis. Géré en partenariat avec le français Ulule, il fonctionne sur le principe du don avec récompense. Vaut pour de petits projets.



Crowd'in
https://www.crowdin.be
Cette plateforme liégeoise structure des dons, ainsi que des prêts (de 25.000 à 3000.000 euros). Ses cibles sont des TPE et des PME du non-marchand, du culturel ou du commerce de proximité.

Angel.me
https://www.angel.me
Soutenue par Electrabel ou Securex, cette plateforme aide les entrepreneurs et les projets innovants. Pour cela, elle structure des dons avec contrepartie et des investissements en capital.

Mozzeno
https://www.mozzeno.com/fr/
Cette plateforme propose d'accorder des crédits à des particuliers pour organiser leur mariage, acheter une voiture d'occasion, financer des études... Les montants varient de 1.250 à 30.000 euros.

Ekifin
https://www.ekifin.be
Basé à Braine-le-Comte, ce site propose des dons (purs ou avec contrepartie) et des investissements en capital. Les moyens sont destinés aux indépendants, PME et coopératives.

Growfunding
https://www.growfunding.be/fr/bxl
Lancée après son homologue flamande Socrowd, cette plateforme fait du civic crowfunding. Des citoyens peuvent supporter de petits projets urbains à Bruxelles via des dons avec récompenses.

Sur le même sujet
Financement
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
On est en train de nouveau d’avoir des réflexes nationaux, ce fait d’être stigmatisé parce que vous avez été transparent
», dénonce Xavier Bettel.

    Le Luxembourg en zone orange: «Je ne comprends pas la décision de la Belgique», déplore Xavier Bettel

  2. Nawal Ben Hamou est secrétaire d’Etat à la Région bruxelloise, chargée du Logement et de l'Egalité des Chances

    Création d’un refuge, cellule spéciale dans les commissariats: sept mesures contre les violences faites aux femmes à Bruxelles

  3. RTS3ISJO

    Le «défi noir» de Joe Biden

La chronique
  • Le «défi noir» de Joe Biden

    Si l’élection présidentielle américaine avait lieu demain, tous les sondages indiquent que Joe Biden remporterait un nombre de grands électeurs nettement supérieur à Donald Trump. Et on sait que c’est le seul paramètre à prendre en compte dans un pays où, in fine, le président est choisi par un collège électoral.

    Mais des études d’opinion plus fines précisent que, pour que le rêve des progressistes devienne réalité, Biden aura besoin que la mobilisation actuelle de deux piliers de l’électorat démocrate, la communauté afro-américaine et les jeunes, ne faiblisse pas d’ici le 3 novembre.

    Jusqu’à l’élection du Démocrate Franklin Roosevelt, en 1932, les Afro-Américains votaient « Républicain ». Parce que c’était le parti d’Abraham Lincoln, le président qui abolit l’esclavage, et parce que le Parti démocrate régnait en maître sur le Sud raciste. Roosevelt resta suffisamment longtemps au pouvoir (12 ans) pour mener des réformes qui améliorèrent la condition...

    Lire la suite

  • Fiscalité: le succès d’Apple signe avant tout l’échec de l’Europe

    Un fameux revers pour la Commission européenne et sa vice-présidente, Margrethe Vestager ? C’est, a priori, la manière dont on peut interpréter la décision rendue ce mercredi par le Tribunal de l’Union européenne. Une décision, qui peut faire l’objet d’un appel, par le biais de laquelle le géant américain Apple est exonéré de se plier à l’injonction qui lui avait été donnée par la Commission, en 2016, de verser 13 milliards d’euros au fisc irlandais.

    La Commission s’était appuyée sur le...

    Lire la suite