Les pompiers ont reçu des centaines d’appels en raison de la tempête Dennis: les dégâts région par région

Les pompiers ont reçu des centaines d’appels en raison de la tempête Dennis: les dégâts région par région
Belga

Les pompiers brabançons ont déjà enregistré plus d’une centaine d’appels, dimanche matin, depuis l’arrivée de la tempête Dennis, a-t-on appris auprès de la centrale nivelloise de la zone de secours.

Bruxelles

Depuis minuit, les pompiers de Bruxelles sont intervenus 27 fois dans la Région-capitale à la suite du passage de la tempête Dennis, a indiqué leur porte-parole Walter Derieuw dimanche midi. Deux arbres ont dû être évacués de la chaussée. Dans les 25 autres cas, il s’agissait principalement d’objets qui s’étaient envolés ou détachés.

Les pompiers ont notamment dû retirer une énorme branche sur l’avenue des Gloires nationales à Ganshoren et une équipe d’escaladeurs a dû se rendre chaussée d’Etterbeek à Bruxelles. Un morceau de façade s’était détaché du 19e étage d’un bâtiment de l’Union européenne et menaçait de tomber.

Brabant wallon

Les pompiers de l’ensemble du Brabant wallon sont mobilisés depuis dimanche vers 8h en raison de fortes rafales qui soufflent sur la province. « Nous avons déjà été sollicités pour effectuer entre 100 et 200 missions », précisait peu avant 11h un dispatcheur de la zone brabançonne. Des arbres ou branchages encombrant les voiries ainsi que des tuiles et objets divers envolés constituent les principales interventions. La région de Wavre est particulièrement impactée. Dans l’est brabançon et à Nivelles, le nombre de demandes est plus réduit. « Les postes de Tubize et Braine-l’Alleud sont pour l’instant moins sollicités », conclut-on à la centrale de la zone de secours.

>Parcs fermés, vols annulés… : la Belgique affronte la tempête Dennis

Dinant

Les pompiers de la zone Dinaphi sont intervenus à une dizaine de reprises sur l’ensemble de la zone Dinaphi (Dinant-Philippeville), a indiqué Marc Léonard, le directeur opérationnel de la zone Dinaphi.

>Après Ciara, la tempête Dennis balaye tout le pays, le 1722 activé

Les interventions concernent principalement des branches d’arbre à évacuer. «On ne parle même pas d’arbres qui menacent de tomber. C’est très calme. On a eu deux interventions sur Beauraing, dont une pour des câbles mais qui datait en fait de la tempête Ciara et quelques autres sur Rochefort, Dinant et Philippeville. Pour la tempête Ciara, on avait prévu des hommes supplémentaires dans un peu toutes les casernes. Ce n’est pas le cas ici», précise Marc Léonard.

Luxembourg

En province du Luxembourg, les pompiers sont intervenus à une quinzaine de reprises depuis la nuit de samedi à dimanche en raison de chutes d’arbres et de branches liées aux vents violents. La zone de secours était toujours à pied d’oeuvre dimanche matin. Une route a dû être fermée à la circulation entre Hotton et Érezée.

>Des rafales de vent jusqu’à 100 km/h et une hausse des températures attendues

Dimanche matin, la zone de secours rapportait une quinzaine d’interventions depuis 3h20 du matin, essentiellement dans le centre-nord de la province. Les intempéries ont notamment entraîné la fermeture de la N807 entre Hotton et Soy. « Les chutes d’arbres à répétition ont mis les pompiers en danger », soulignait dimanche matin Jacques Chaplier, bourgmestre de Hotton. « Le travail de dégagement a dû être interrompu. La nationale restera fermée à la circulation jusque lundi. » Des déviations sont mises en place, soit via Ny, soit via Menil, Hampteau et Werpin.

>> 10 conseils pour rester en sécurité en cas de tempête

Namur

La zone de secours NAGE (Namur, Andenne, Gembloux, Eghezée) a été appelée pour une cinquantaine d’interventions depuis dimanche matin, en raison de la tempête Dennis, indique son chef de corps, Pierre Bocca.

«La nuit a été calme, les appels ont commencé vers 07h00», a-t-il expliqué. «Nous devons principalement intervenir pour évacuer des branches d’arbres. Quelques câbles électriques et autres tuiles ont aussi été emportés par le vent. Les dégâts sont donc beaucoup moins nombreux que la semaine dernière.»

«Du personnel a néanmoins été rappelé afin de parer au pire», a-t-il encore précisé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous