Accueil Monde Afrique

RD Congo: Avec le festival Amani, Goma choisit la vie

Malgré les nombreuses réticences, malgré les nombreux risques sanitaires et sécuritaires, le festival de musique Amani a bien eu lieu. Un succès…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Enthousiastes comme jamais, levant leurs doigts en V, éclairant de leurs portables la nuit de Goma et l’enceinte du collège Mwanga, les jeunes du Nord-Kivu ont une fois de plus fait la fête au festival Amani « mes trois jours de vrai bonheur sur l’année », nous chuchotait un jeune garçon. Chaque après-midi, plus de 12.000 personnes ont applaudi les chanteurs, les slameurs, les rockeurs, les danseurs traditionnels descendus des collines du Masisi.

Cependant, tout au long du festival, une ombre a plané sur la fête : de jour en jour, les organisateurs se sont demandé si, pour des raisons d’ordre public, il ne serait pas plus avisé de tout annuler. Chaque midi en effet, des jeunes descendus des quartiers populaires de Goma, où se pressent des déplacés venus du grand Nord (la région de Beni) ont menacé de chahuter, de protester contre cette fête de la musique alors que chez eux la mort est quotidienne.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs