9 erreurs de management qui peuvent coûter cher

9 erreurs de management qui peuvent coûter cher

Le constat est posé par le cabinet californien Glint : si les collaborateurs ont le sentiment que leur avis compte et qu’il se traduit par des mesures concrètes dans la conduite de la stratégie de leur entreprise, ils seront nettement plus motivés.  

La consultation régulière enclenche un processus continu de feedback, qui entraîne dans son sillon une plus grande cohésion des équipes. Un dialogue ouvert et constructif se traduit par des bénéfices à trois niveaux : la performance, l'engagement et la fidélisation.  

Feedback, discussion et action : le cercle vertueux 

Le chemin du changement nécessite un plan d'action à la fois compréhensible et concerté. Un manager soucieux de la réussite doit effectuer des enquêtes de manière régulière auprès de chaque équipe.    

Feedback, cercle vertueux

Pour que la dialogue porte ses fruits, les dirigeants doivent se l’approprier. Ce sont eux qui connaissent le mieux leurs équipes. 

Les erreurs les plus courantes  

Glint relève 9 obstacles réguliers sur la route du changement. Ils doivent être pris en compte dès le départ par les managers, avec l'aide des ressources humaines.   

1. Passer immédiatement à l’action sans impliquer son équipe ; 

2. Rester bloqué au stade de l’analyse sans pouvoir agir sur la base des informations recueillies ; 

3. Se sentir personnellement visé par les résultats des enquêtes ; 

4. S’égarer dans le négatif ; 

5. Privilégier les commentaires des enquêtes aux notes quantitatives ; 

6. S’en tenir aux seuls commentaires pour essayer d’identifier qui a dit quoi ; 

7. Imputer la faiblesse des notes à des facteurs conjoncturels ; 

8. Se focaliser sur les notes plutôt que d’étudier des mesures concrètes ; 

9. Vouloir améliorer trop de points du plan d’action en même temps. 

Les résultats des enquêtes doivent être abordés sans affect, avec une distance absolue. D'où l'intérêt de collaborer avec les RH. Il convient de considérer le feedback comme une opportunité de changement plutôt qu'une attaque personnelle. Tenir compte des remarques permet de s'en servir et d'en retirer des bénéfices.   

Pour Glint, « une des principales raisons expliquant le manque d’action des managers est qu'ils ont trop de priorités. » Le point 9 est essentiel : manager(s) et équipes doivent en effet embrasser un seul objectif à la fois pour maximiser les chances d’amélioration à long terme.  

Sur le même sujet
Management
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Platja d’Aro, près de Girona.

    Retour au confinement: la Belgique sur ses gardes

  2. Dans le monde entier, les scientifiques s’activent pour trouver le moyen de guérir ou prévenir le coronavirus.

    Immunité: comment l’organisme se défend contre le coronavirus

  3. Emmanuel Marill, directeur France et Belgique de l’entreprise américaine Airbnb, a licencié entre 20 et 25
% de ses effectifs.

    Les habitudes des Belges sur AirBNB: la campagne a la cote

La chronique
  • Lettre d’Europe: la pandémie s’éloigne, les questions climatiques restent

    Que la pandémie s’éloigne effectivement ou que les Européens s’habituent simplement à vivre avec elle, une chose est sûre : la lutte contre le changement climatique et ses conséquences dévastatrices sur nos vies reste notre plus grand défi.

    À Bruxelles, la Pologne va trouver sur la table des négociations le problème du CO2 car certains pays de l’Union européenne veulent que le Fonds pour une transition juste (avec, à la clé, 8 milliards d’euros pour la Pologne) soit accordé uniquement si Varsovie adhère à l’objectif européen de neutralité carbone fixé à 2050. Si, en décembre dernier, le gouvernement polonais est parvenu à retarder la décision, de nombreuses capitales européennes veulent aujourd’hui subordonner l’accord budgétaire à une décision claire de la Pologne sur la politique climatique communautaire.

    Cracovie la plus polluée

    Pourquoi, en Pologne, où près de la moitié de la...

    Lire la suite

  • Vacances, j’oublie tout? Euh non…

    À défaut de vaccin, voici donc une piqûre de rappel venue de Catalogne, mais aussi de Lombardie et de Vénétie : notre été 2020 n’est pas livré à l’insouciance mais sera en liberté surveillée. Avec plus que jamais dans les valises, outre les crèmes solaires, un indispensable sens des responsabilités pour ceux et celles qui décident de quitter leur domicile pour voyager en Belgique ou à l’étranger, mais aussi l’extrême vigilance des autorités publiques. Il faut en effet être assuré qu’un processus automatique et sans faille se déclenche...

    Lire la suite