Indispensable de pouvoir compter sur un bon comptable !

Edition numérique des abonnés

La fameuse réforme du code des sociétés se fait encore un peu attendre pour cause d’affaires courantes, mais n’en reste pas moins qu’elle va profondément bouleverser la vie du travailleur indépendant. Car si elle revoit le nombre de formes de sociétés à la baisse et permet d’éventuellement se lancer pour la modique somme de zéro euro, elle implique aussi de nouvelles règles et contraintes financières. Donc, pour tirer son épingle de ce jeu qui peut rapporter un peu, mais surtout faire perdre gros si on n’y prend pas garde, un comptable se révèle simplement de plus en plus indispensable. Il n’est, légalement, pas obligatoire. Mais est d’une grande utilité. Bref, on peut faire sans, mais c’est tellement mieux avec !

Ce dernier assure en fait deux types de services: la gestion de votre comptabilité et le conseil ! C’est-à-dire qu’il assure non seulement vos travaux de comptabilité, mais vous aide aussi à vous acquitter de vos obligations légales selon les subtilités juridiques les plus avantageuses. Il ne se limite donc absolument pas à exécuter les bilans des frais et de la TVA en plus de remplir la déclaration d’impôts annuelle ! Et accompagne, aussi, le chef d’entreprise lors de la mise en place des actions les plus décisives afin d’optimiser la fiscalité dans les étapes les plus délicates du développement de l’entreprise.

La confiance, élément essentiel !

Pour mener sa mission à bien, le comptable devra en savoir plus sur votre assise financière que la simple situation de votre entreprise. Pour établir votre déclaration fiscale et vous conseiller valablement, il devra s’immiscer dans les comptes de votre famille, par exemple. Moralité: vous aurez peu de secrets pour lui/elle. Bref, il devra, à terme, devenir un véritable partenaire !
Vos affaires prospèrent ? Il devra faire le point avec vous et vous conseiller pour l’avenir (changer de statut, passer en société si vous n’y êtes pas encore, verser plus ou moins de cotisations sociales…). Vos affaires ne décollent pas, ou vous passez par une période creuse ? Même combat…

Mais à l’inverse, et on l’oublie souvent, vous devez également devenir un partenaire de choix pour votre comptable. Dès lors, pensez à tenir vos documents à jour et à vous tenir prêt à les fournir bien à temps pour vos déclarations de TVA ou votre déclaration fiscale. N’oubliez pas que vous n’êtes pas son seul client et que tout le monde arrive en même temps ! Notre conseil en la matière est donc simple à énoncer, mais pas toujours facile à suivre: intéressez-vous à votre compta ! Même si c’est compliqué pour vous, faites l’effort de comprendre votre comptabilité. Rappelez-vous que ce sont vos revenus qui sont en jeu ! Le genre de motivation qui devrait aider…

 
 
À la Une du Soir.be

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «Chacun doit accepter de briser des tabous, il va falloir du courage politique.»

    Pierre-Yves Jeholet: «Wallons, Bruxellois, discutons d’un projet francophone, ou nous irons à genoux devant la Flandre!»

  2. Wout van Aert, esquinté, refuse la dérobade. «J’ai failli».

    Wout van Aert: «Je suis humain, seulement humain»

  3. d-20200902-GHP6CY 2020-09-02 18_31_09

    Affaire Chovanec: durant deux jours, une reconstitution très attendue

La chronique
  • Coronavirus – La vie devant toi (saison 2), jour 563: le pire

    Le 25 septembre 2019, il ne s’est rien passé d’incroyable. C’était la vie d’avant, normale, tranquille, filant doux comme une rivière sans pluie, serpentant sagement au fond de son lit, sans cascade, sans torrent, appâtant les peintres et les poètes en mal d’inspiration. La vie d’avant, c’était un poème, une petite aquarelle accrochée au-dessus du lit d’une chambre d’hôtel.

    Le 25 septembre 2021, c’est le chaos. Quand cette femme qu’on rencontre pour la première fois, la toute première fois de notre vie, s’avance dans le hall d’entrée et nous plaque un gros baiser qui claque alors qu’on lui tendait chaleureusement le coude, on hurle (intérieurement) : « A l’aide ! Rendez-nous la poignée de main de 2019, la distanciation de 2020 ou même, allez, le hug à l’américaine, on l’a adopté direct, celui-là ! » Mais non. Le covid à l’ère du vaccin, c’est pire que tout : même les inconnu(e)s nous embrassent, et sans consentement. Ça vaut combien, ça, pénalement ?

    ...

    Lire la suite

  • Allemagne: tout change pour que rien ne change?

    Une chancelière toute-puissante qui tire sa révérence après 16 ans d’une popularité unique, la dirigeante d’une des économies les plus fortes du monde et de la première puissance d’Europe qui quitte la scène : ce devrait être un coup de tonnerre et, au minimum, un énorme « stress test » dans le ciel allemand et donc européen.

    Et pourtant il y a une forte probabilité que rien ne change radicalement...

    Lire la suite