Le futur de l’énergie dans votre maison

Le futur de l’énergie dans votre maison

Dans le futur, votre maison vous aidera à produire et économiser plus facilement votre énergie. Certes, les producteurs d’électricité existeront toujours mais vous et votre maison, le deviendrez aussi !

Aujourd’hui, il existe déjà différentes solutions pour autoproduire son électricité, avec des panneaux photovoltaïques par exemple. Ou de limiter ses consommations en isolant correctement sa maison ou en adoptant quelques gestes simples (même quand on est en vacances, d’ailleurs !). Mais les scénarios du futur vont bien au-delà. Et la technologie, comme les compteurs intelligents ou boxx d’ENGIE, gèrera tout pour vous, sans que vous ne nous en rendiez compte.

Ainsi vos appareils électriques comme la machine à laver, le lave-vaisselle, par exemple, démarreront seuls lorsqu’ils détecteront un surplus d’électricité sur le réseau.

Le soir, lorsque vos panneaux solaires ne produiront plus, ce sera votre voiture électrique qui vous alimentera en courant.

Vous pourrez même consommer de l’électricité entre voisins ! Les surplus de production, grâce aux panneaux solaires et aux batteries domestiques, pourront être partagés entre les habitants d’un même quartier. L’énergie aussi se produira et se consommera localement.

Ce futur de l’énergie dans la maison n’est plus de la science-fiction, il est déjà testé chez ENGIE Laborelec, le centre d’expertise d’ENGIE.
 

 


En attendant, il est déjà possible de réduire ses consommations et d’apporter une touche d’innovation dans son habitation grâce à la technologie intelligente UP. UP, c’est le pack d’ENGIE qui comprend l’énergie verte, la technologie boxx et un service de réparation !

 

 

 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Ostende a accueilli beaucoup de monde ce week-end. Des mesures sont déjà prises pour passer un bon week-end du 15 août.

    Forte affluence et bagarre: comment la Côte s’est barricadée en 24 heures

  2. Le site archéologique est déserté par les visiteurs étrangers.

    Pompéi somnole en attendant les touristes disparus

  3. SOCCER JPL DAY 01 KV MECHELEN VS RSC ANDERLECHT

    Les bulletins des Mauves à Malines: Doku a pris sa revanche, Zulj n’a pas saisi sa chance

La chronique
  • «Vous avez de ces mots»: du rififi au Quai Conti

    Nous sommes en 1629. Neuf personnalités parisiennes, actives dans le domaine des lettres, ont pris l’habitude de se rencontrer chaque semaine au domicile d’un des leurs, Valentin Conrart. Le cardinal de Richelieu, alerté par son secrétaire, l’abbé de Boisrobert, s’intéresse à ces intellectuels qu’il prend sous sa protection. Il décide de donner à ce groupe le statut d’une compagnie littéraire dépendant de l’autorité royale, d’après le modèle qui a prévalu à Florence en 1582 pour la création de la fameuse Accademia della Crusca.

    Une académie procrastinatrice

    Les statuts de la Compagnie sont finalisés dès 1634 et officialisés le 29 janvier 1635 par des lettres patentes de Louis XIII. L’article 24 précise...

    Lire la suite

  • Par BAUDOUIN LOOS

    L’effroyable drame du 4 août met les Libanais face à leurs responsabilités

    Comment les Libanais se relèveront-ils de l’incroyable déflagration qui a ravagé leur capitale le 4 août à 18 h 07 ? Aux violents tourments de ce pays naguère surnommé « la petite Suisse du Moyen-Orient » – la guerre civile (1975-1990), les interventions israéliennes (1978, 1982, 2005), l’occupation syrienne (1976-2005), l’irruption de plus d’un million de réfugiés syriens (2012-2020) – succède soudain une double et monstrueuse explosion causée mardi par 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées par négligence et...

    Lire la suite