Pour la voiture électrique, le photovoltaïque c’est la solution !

Pour la voiture électrique, le photovoltaïque c’est la solution !

La voiture électrique qu’on branche sur une prise raccordée au réseau, c’est presque déjà old school. Pour être hype aujourd’hui, l’idéal est de recharger sa voiture électrique avec des panneaux solaires installés sur le toit de sa maison, voire carrément grâce à un carport solaire, individuel ou collectif à recharge rapide, comme celui installé par ENGIE à La maison du futur de Vilvorde.

Coupler panneaux photovoltaïques et voiture électrique est avantageux. Pour cela, mieux vaut toutefois que le dimensionnement de l’installation solaire de la maison soit pensé dès le début du projet, en incluant le facteur recharge de la voiture électrique. Une famille moyenne avec 2 enfants consomme environ 3500 kWh d’électricité par an en Belgique. Une voiture électrique, pour rouler 20 000 km par an, a besoin, en moyenne, de l’équivalent de 3000 kWh de recharge sur l’année. Une voiture électrique double donc quasi vos besoins en électricité.

Quand vous installez des panneaux solaires, anticipez votre consommation sur le long terme. Idéalement sur 20 à 25 ans. Vous n’avez peut-être pas de voiture électrique aujourd’hui mais peut-être que dans 5 ou 10 ans vous ferez cet achat. Pensez-y. Posez-vous donc les bonnes questions avant d’installer vos panneaux solaires.

Pour vous convaincre que coupler panneaux solaires et voitures électrique est vraiment un choix d’avenir, voici quelques initiatives pilotes qui tordent le cou aux préjugés sur la voiture électrique et qui sont menées un peu partout dans le monde.

Des parasols de recharge

En Corse, les stations de recharge collectives prennent la forme de « parasols photovoltaïques » de 150 m2, sorte de carports solaires, qui permettent de recharger 8 véhicules à la fois en s’orientant au mieux pour profiter des conditions météorologiques idéales de l’île. De quoi rouler 100% écolo.

La contribution d’un stade de foot ou d’une gare TGV à la voiture électrique

À Amsterdam, c’est le stade de la ville, la Johan Cruijff Arena, qui agit comme une véritable centrale photovoltaïque. Ses panneaux solaires remplissent les besoins en énergie du stade mais permettent, en plus, de recharger l’équivalent de 150 voitures électriques de taille moyenne !

Plus imposant encore, en France, la gare TGV d’Aix-en Provence propose aux usagers de laisser leur voiture électrique au parking et de profiter de la recharge fournie par les panneaux solaires de la gare.

Maison et voiture partagent l’énergie

Sur le plan domestique, il existe déjà une Tiny House dotée de panneaux solaires et une voiture électrique, toutes 2 imprimées en 3D, capables de s’alimenter réciproquement en énergie indépendamment du réseau électrique classique. L’énergie circule dans les 2 sens entre la voiture et la maison. Grâce aux panneaux solaires et à une technologie sans fil !

Une voiture solaire

La boucle est bouclée. Ce cercle vertueux sera d’autant plus facile à mettre en œuvre chez soi quand des voitures comme la Sono Sion, équipée de panneaux photovoltaïques sur la carrosserie, arriveront sur le marché dans les prochains mois.
 



En attendant cette nouvelle génération de voitures électriques, la technologie intelligente UP d’ENGIE permet déjà de suivre sa production d’énergie solaire, qu’elle soit destinée à la maison et/ou à la voiture. Son thermostat intelligent vous informe en effet en temps réel de la production de votre installation photovoltaïque. De quoi encore mieux contrôler et mesurer sa consommation d’énergie.

 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Illu_SalairesWEB (1)

    Baromètre de la relance: augmenter les salaires pour relancer l’économie?

  2. PETRA DE SUTTER

    Les Racines élémentaires de Petra De Sutter: «A l’adolescence, je me sentais coupable, mauvaise, différente, isolée, seule, pas comprise»

  3. Sabine Stordeur: «Avoir un choc anaphylactique la première semaine, c’était notre hantise!»

    Mesures contre le coronavirus: «La tendance n’est pas au relâchement»

La chronique
  • La chronique Carta Academica: «Vers des soins de santé durables en Belgique? Un monde en mutation»

    La pandémie de Covid a cruellement mis en évidence les dysfonctionnements de notre système de soins de santé. Si les soignants de terrain se sont jetés corps et âme dans la lutte contre la maladie, ils ont rarement eu les moyens d’y faire face adéquatement et en sécurité. Les conséquences pour la population sont énormes. La complexité de notre fameuse « lasagne institutionnelle », le sous-financement des soins et l’absence d’anticipation de crises sanitaires pourtant prédites par de nombreux spécialistes, y ont largement contribué. Il semble qu’actuellement, la volonté politique de remédier à ces difficultés existe. Le temps est donc venu d’ouvrir le débat sur les objectifs et l’organisation des soins de santé du futur (proche).

    Par ailleurs, nombreuses sont les voix qui se sont élevées pour demander que nous prenions collectivement la mesure de l’avertissement sévère que nous adressent l’...

    Lire la suite

  • Apprendre à vivre malgré, pas sans le virus

    Très difficile. Pour tout le monde. La lutte contre le coronavirus est décidément réservée à des athlètes de compétition. Depuis des mois en effet, c’est comme si on reculait la ligne d’arrivée à chaque fois que nous commençons à l’envisager. Ce fut d’abord la deuxième vague à la fin de l’été, alors qu’on pensait reprendre une vie quasi normale. Ce fut ensuite ce décembre maudit où les réveillons ont été reportés aux calendes grecques. Et ce sont aujourd’hui les « variants » venus de Grande-Bretagne, d’Afrique du Sud et surtout...

    Lire la suite