3 manières fun de réduire son empreinte carbone @maison

3 manières fun de réduire son empreinte carbone @maison

Chaque Belge émettrait un peu plus de 10 tonnes de CO2 par an, sur le seul territoire belge. Ce chiffre serait multiplié par 2 si on tenait compte de tous les gaz à effet de serre produits partout dans le monde du fait de notre consommation de produits, par exemple asiatiques. Or, pour limiter notre impact sur la planète, nous ne devrions en émettre que 2 tonnes ! Il reste du boulot ! Mais on peut démarrer de manière fun…

1. Cuisiner au lave-vaisselle

Saumon, légumes, œufs et même foie gras. À peu près tous les aliments peuvent être cuits au lave-vaisselle entre 2 verres et 3 assiettes sales ! À condition d’utiliser un programme dont la température est supérieure à 60°C et d’emballer les aliments hermétiquement dans un sachet congélation étanche ou un bocal en verre. Idéal pour rentabiliser les cycles de son lave-vaisselle et cuire à basse température sans dépense d’énergie supplémentaire. Quand on sait que la cuisson peut représenter jusqu’à 10% de nos dépenses énergétiques contre 3% pour le lave-vaisselle… En plus, le Net regorge de recettes « cuisson au lave-vaisselle » ! Et même les grands chefs ont adopté la tendance.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi diminuer votre consommation de viande. L’élevage est en effet responsable de 15 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde ! Vous réduirez vos émissions de CO2 de 0,8 tonne par an. Mais vous pouvez démarrer cool par un Meat Free Monday comme Paul McCartney !

2. Faire des fêtes zéro conso entre amis

On commence 1x par semaine à tour de rôle avec 2 ou 3 amis. On sort les bougies, les jeux de société, on passe une bonne soirée et 2 ou 3 maisons (ou apparts) ne consomment rien durant 2 ou 3 heures. Car tout le monde aura pris soin de couper tous les appareils électriques (sauf le frigo et le congélateur), y compris les appareils en veille. Une soirée foot entre amis ? Vous savez combien cela peut coûter en énergie ? On a fait le calcul de la soirée. En réalité, vous verrez qu’à l’échelle de la Belgique, les économies peuvent être énormes.

3. Se doucher tous les 3 jours

Se doucher tous les jours consomme pas mal d’eau (une douche de 10 minutes = 150 l, comme un bain !) mais aussi du gel douche, agressif pour la peau, polluant et générant des emballages. Alors pour préserver la planète, on arrête de se laver tous les jours. Les pro de la santé recommandent d’ailleurs de se doucher seulement tous les 3 jours. Vous craignez pour votre hygiène ? Privilégiez la toilette du chat (visage, aisselles, pieds, zone intime) au savon de Marseille. Pour le déo, utilisez la pierre d’alun naturelle qui peut durer plusieurs années contre 2 à 3 semaines pour un déo en aérosol ! Enfin, adoptez le look cheveux mouillés plutôt que d’utiliser le sèche-cheveux.

D’autres gestes peuvent être facilement adoptés comme repasser uniquement le col des chemises (qui dépasse du pull) plutôt que l’entièreté. Plus radical ;-), faire moins d’enfants (d’après des chercheurs suédois) permettrait d’économiser 58,6 tonnes de CO2 par an ! Diminuer son addiction à Google, aussi : 949 recherches = 287.600 tonnes de CO2 soit 1,5 million de km en voiture ! Ou encore vivre dans un habitat compact.

Enfin, plus sérieusement, vous pouvez mieux identifier vos appareils énergivores et mesurer la consommation de vos appareils électriques grâce à la nouvelle technologie UP d’ENGIE. L’app intelligente et des capteurs sur vos compteurs vous indiquent si la conso de chaque appareil correspond, ou pas, à celles d’un appareil efficace énergétiquement. Bref, avec UP, vous avez enfin le contrôle total sur votre consommation d’eau et d’énergie !

 

Faites déjà notre test pour vérifier si les gestes que vous pensez être « éco » le sont vraiment ! Quel score obtiendrez-vous sur 10 ?

 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. epaselect USA WHITE HOUSE TRUMP BARRETT

    Pourquoi Donald Trump a choisi Amy Coney Barrett à la Cour Suprême

  2. d-20190910-3W05W2 2019-09-06 09:30:40

    La vente en viager: un concept prêt à être dépoussiéré?

  3. En aout dernier, découvrant le projet à l’abandon, le Premier ministre congolais Sylvestre Ilunga Ilunkamba n’a pas pu cacher sa surprise.

    RDC: retour sur le projet Bukanga Lonzo, l’«éléphant blanc» du Bandundu

La chronique
  • La chronique de Carta Academica: «Les femmes et le rejet de l’Autre»

    Actuellement, à travers toute l’Europe, on observe un durcissement politique : les partis qui prônent le repli identitaire ont le vent en poupe. Montée des nationalismes et communautarismes, fermeture des frontières, diminution de la sécurité – de la solidarité – sociale, rejet de l’étranger, refus de l’autre. Ceci est concomitant avec un discours « politiquement correct » d’inclusion, de lutte contre la discrimination, de refus du refus de l’autre.

    À cet égard, les combats en faveur de l’égalité entre hommes et femmes semblent singulièrement révélateurs, et les approches féministes particulièrement riches pour la réflexion. Pourquoi ? Parce que si l’on reconnaît que nos structures sociales ont été conçues par et pour des hommes (une situation historiquement avérée) et que, malgré des évolutions saluées et salvatrices, le masculin y est encore considéré comme l’universel et le supérieur...

    Lire la suite

  • Coronavirus: une gestion trop souvent erratique

    Le Financial Times et le Wall Street Journal ont salué la manière dont l’Italie gère la pandémie. Elle serait un modèle du genre, loin, très loin devant l’Espagne, la France et le Royaume-Uni. Plus au nord, c’est la Suède qui serait l’exemple à suivre, elle dont le pari sur l’immunité collective fut tant décrié au printemps dernier.

    Comparaison n’est pas raison, l’Italie et la Suède ne sont pas la Belgique, mais il faut bien se demander pourquoi les courbes statistiques restent...

    Lire la suite