L’onboarding, ou l’art d’accueillir et d’intégrer un employé

L’onboarding, ou l’art d’accueillir et d’intégrer un employé

L’entretien s’est bien déroulé, la poignée de main s’est suivie de la signature du contrat. Vous avez engagé un nouveau collaborateur, le premier peut-être. Rendez-vous est pris pour le premier jour de travail. Qu’en est-il de votre onboarding, le processus d’intégration de votre travailleur à votre entreprise ?

L’onboarding, ce n’est pas qu’un pack de bienvenue

Agenda, post-it, règlement de travail, valeurs de l’entreprise… un onboarding ne se résume pas à un pack de bienvenue tendu à l’arrivée du travailleur. C’est d’abord et surtout un processus d’intégration, et ensuite de rétention de votre collaborateur grâce à la construction de relations. S’il ne faut pas le submerger d’informations, vous devez lui fournir les informations de base pour pouvoir commencer son travail et utiliser vos outils. Ne négligez pas non le plus le temps de formation et d’apprentissage. Dès le premier jour, le nouveau travailleur doit se sentir intégré et accueilli. Sa première impression restera longtemps ancrée en lui quand il faudra répondre à l’inévitable question de ses proches et de ses amis : « Alors ce premier jour ? ».

Le premier jour de travail est crucial

Car cette première journée peut déjà tout changer dans la rétention de vos nouveaux collaborateurs. Selon une étude de 2016 d’Easyrecrue, 20% des travailleurs qui rejoignent une entreprise envisagent de la quitter… dès le premier jour en raison d’un mauvais accueil du point de vue administratif, humain ou matériel. Comment prévenir cela ? En instaurant un processus d’onboarding clair et complet. Assurez-vous d’avoir échangé toutes les données administratives nécessaires, de présenter le collaborateur à son équipe et au reste de l’entreprise et de directement l’intégrer. Veillez aussi à ce que le poste de travail soit directement prêt. Combien de fois avez-vous déjà vu un nouveau collaborateur attendant son laptop, son accès aux programmes de travail ou même à sa boite mail ?

L’intégration avant même le premier jour de travail

Si les premiers jours sont importants, l’onboarding peut commencer avant même le premier jour. Suivant le préavis, la durée entre la signature du contrat et le premier jour de travail peut être relativement longue. Gardez donc un lien avec votre collaborateur. Des liens qui peuvent être créés digitalement avec des applications professionnelles d’onboarding. Via une app, le collaborateur peut s’imprégner de la culture de l’entreprise ou entrer en contact avec ses futurs collègues. De votre côté, vous pouvez également mesurer la motivation et l’intégration de celui-ci et mettre en place un plan d’action. De quoi augmenter la satisfaction de votre nouveau collaborateur, et donc le taux de rétention. On parle bien de Customer Journey, pourquoi l’Employee Journey est-il donc parfois délaissé ?

 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La mort tragique de George Floyd, dont les manifestants scandent le nom - ici, en sit-in à Raleigh, en Caroline du Nord -, aura servi de catalyseur à une colère grandissante.

    Etats-Unis: un déferlement de violence, exutoire aux failles de la société

  2. Image=d-20200503-GG2DT2_high

    Certains Belges n’ont toujours pas reçu de masques

  3. d-20191022-3WU08Z 2020-02-14 13:30:22

    Evolution de la propagation du virus en Belgique: les hôpitaux se vident, surtout en Wallonie (infographies)

La chronique
  • Après la solidarité, le partage?

    Il est des débats dont personne ne sort gagnant. Ni l’objet, ni les participants, ni les intéressés. Des refrains qui deviennent des ritournelles. Le disque s’use, s’enraye, s’épuise, et finalement se reprend et repart. La ritournelle… Celle de la fusion des polices locales bruxelloises, après certains faits divers, pas tous, sans que l’on sache vraiment pourquoi parce que ni le manque de dialogue ni l’absence de concertation entre zones n’est une cause identifiée du problème… Celle de la négation ou mise sous tutelle d’une Région qui n’en serait pas vraiment une lorsque Bruxelles se fait trop complexe, trop encombrante, trop entreprenante dans une politique d’enseignement, de culture ou de petite enfance. Celle d’une ville morcelée entre des baronnies, aux nobles seigneurs (les bourgmestres), privilégiant leur once de pouvoir à l’efficacité de l’action publique.

    Celle d’une capitale qui mériterait bien peu son titre, parce qu’inhospitalière pour les autres habitant(e)s du Royaume que les sien(ne)s, ingrate envers celles et ceux qui, au-delà de ses frontières, la font vivre. Ces couplets-...

    Lire la suite

  • Un baromètre pour regarder la crise économique dans les yeux

    La double peine, c’est ce que nous inflige le Covid-19 : les morts d’abord, les destructions d’emploi en vue. Deux terribles factures qui s’enchaînent : à peine venons-nous de quitter le pic du nombre de décès, des contaminations et de la crise sanitaire que nous plongeons dans le pire de la crise économique.

    Si nos systèmes de santé ont été confrontés à une pandémie sans précédent inattendue, impréparée et inédite, notre système économique, lui, fait face au défi le plus lourd depuis la Seconde...

    Lire la suite