Start-up et capital-risque : les étapes à franchir

Start-up et capital-risque : les étapes à franchir

Votre start-up a passé depuis plusieurs mois l’étape de pre-seed - financée par l’apport initial des fondateurs, des subventions ou les 3F (friends, family, fools) - et entame son premier tour de table. En fonction de vos besoins en financement et de votre état d’avancement, vous pouvez vous orienter soit vers des business angels, soit vers des fonds de capital-risque (Venture Capitalist).

Si vous optez pour la seconde option, sachez que le VC – qui doit lui-même rendre des comptes à ses propres investisseurs – a pour mission d’identifier les start-up au plus fort potentiel de croissance dans le but de générer un retour sur investissement via une exit endéans les 5 à 8 ans. Par conséquent, vous vous en doutez, la concurrence est rude ! Pour un fonds comme Volta Ventures, c’est près de 2.500 dossiers reçus pour seulement 4 à 5 dossiers financés par an. Voici dès lors quelques conseils pour vous aider à franchir les étapes vers la levée de fonds.

Comment obtenir un premier rendez-vous ?

Le premier email envoyé au VC doit être professionnel et lui donner envie d’en savoir plus. Concrètement, on vous conseille d’écrire un email concis, reprenant une brève description de la start-up, des indices relatifs au potentiel de croissance, ainsi que le montant relatif à vos besoins en financement.

Il doit être accompagné d’un slide deck (max 15 slides) et d’un executive summary en anglais. Comme partout, si vous pouvez avoir l’appui d’une personne de référence, c’est préférable. N’hésitez donc pas prendre contact avec d’autres fondateurs ayant été financés par le fonds. Au-delà de vous fournir un premier relai, cela vous permettra de découvrir ce qu’ils pensent du fonds et de leurs relations avec les investisseurs.

Comment décrocher le second rendez-vous ?

Lors du premier rendez-vous, l’objectif principal sera d’arriver à décrocher le second meeting. Il sera donc question de convaincre les investisseurs en vous appuyant notamment sur éléments suivants :

• la taille et les perspectives de croissance du marché que vous adressez
• la détention d’un avantage concurrentiel durable
• l’appui sur une équipe solide et complémentaire

Soyez également prêts à présenter les principales metrics de votre projet ainsi que votre cap-table. A cette étape, il faut savoir se montrer ambitieux sans pour autant faire de fausses promesses. Les VCs détestent les surprises… !

A quoi s’attendre ensuite ? La négociation et la due diligence !

Une fois ces deux rendez-vous réussis, vous rentrerez dans la dernière ligne droite du processus avec la phase de négociation qui portera principalement sur la valorisation ainsi que sur la structure du capital de votre entreprise (cap-table). Afin de se faire une idée de la situation précise de votre entreprise et d’éviter tout risque de « vices cachés », le VC effectuera également différentes « due diligences » (HR, commercial, technique, légale et financière). Afin d’être préparés au mieux pour cette étape, on vous conseille de conserver dès le début de vie de votre l’entreprise l’ensemble des documents liés aux 5 catégories dans une « virtual data room ».

Au lancement de la due diligence, n’hésitez pas à discuter avec le VC du montant maximum dédié à la due diligence et aux services des juristes pour finaliser le contrat. S’élevant généralement aux alentours des 8.000 euros, ces frais seront à prendre à votre charge ou à intégrer dans la levée de fonds. Au cas où vous seriez amené à négocier avec plusieurs investisseurs en parallèle, il est conseillé d’identifier un « lead investor » afin de ne pas démultiplier les due diligences et de signer un seul contrat à la fin des négociations.

Dernier conseil, n’oubliez pas qu’il s’agit d’un processus bidirectionnel : faites également la due diligence de votre investisseur !

Sur le même sujet
Avis d'expertFinancement
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Bénédicte Linard, la ministre de la Culture, a expliqué qu’elle proposerait six projets d’«événements tests».

    Coronavirus: les «événements tests», une perspective culturelle toute relative

  2. Colossal, ce chantier portant sur 12.000m² s’étalera jusqu’en 2023 au moins.

    Sous les couches de peinture, la Bourse d’antan revient à la vie

  3. La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden peut respirer: son avant-projet de loi n’a pas été éreinté par le Conseil d’Etat.

    Le Conseil d’Etat ne démolit pas l’avant-projet de loi pandémie

La chronique
  • Les terrasses, les Liégeois et le roi Philippe: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Les terrasses

    Elles pourront donc rouvrir le 8 mai et certaines d’entre elles anticiperont pour la Fête du Travail. Les terrasses… Nos autorités songent sans doute à ces espaces cosy, fauteuils et couvertures pour les frileux, tasse de thé et cocktail sans alcool. Nous, on songe surtout au Carré à Liège, à la place du « Vieux » à Namur, au Marché-aux-Herbes de Mons et à Flagey bien sûr. Et ça, ce sera « le joyeux bordel », dirait Maxime Prévot.

    Jérémie

    On avait le choix mardi soir entre PSG-Bayern et la finale de The Voice. Et vous savez quoi ? La musique l’a emporté sur le foot. Avec Jérémie, la Belgique tient un sacré talent, mélange de Harry Belafonte du plat pays et d’Al Jarreau noir jaune rouge. Et pour le foot, rien n’est perdu : entre deux refrains, Jérémie défend aussi les buts de Walhain, a-t-...

    Lire la suite

  • Comment faire rentrer le désir de rébellion dans sa boîte?

    Far west ? Au sens figuré, c’est « le nom que l’on donne à un endroit où règne la loi du plus fort ». Géographiquement, le Far West est lié au sol nord-américain, mais la peur est que, le 1er mai prochain, il prenne ses quartiers à Liège-la-rebelle et pas que…

    Le souci n’est ainsi plus seulement le virus et ses variants assassins mais le risque d’une autre contagion, celle de la « désobéissance civile », ce mouvement via lequel des citoyens transgressent délibérément, de...

    Lire la suite