Qu'a la Silicon Valley que n'a pas la Wallonie ?

Qu'a la Silicon Valley que n'a pas la Wallonie ?

Un écosystème, ce n’est pas seulement une juxtaposition d’acteurs. C’est un maillage fort qui permet à ces acteurs d’interagir efficacement. Avec au final des organismes de formation capables de façonner les bons profils, mais aussi un réseau de financement suffisamment important pour soutenir leurs initiatives. Le tout supporté par un cadre réglementaire adéquat, favorisant l’innovation et la collaboration entre les mondes académique et entrepreneurial.   

Où en est la Wallonie dans ce domaine ? Que manque-t-il pour favoriser l’émergence d’un vrai écosystème numérique wallon ? Et comment y remédier ? Vastes questions débattues par 4 intervenants lors d’un Café sans Filtre à Liège :   

Amélie Alleman, serial entrepreneuse dans le domaine du recrutement  

  • Anabelle Kinet, ancienne salariée devenue entrepreneuse   

  • André Blavier de l’Agence wallonne du Numérique  

  • Olivier de Wasseige, administrateur délégué de l’Union Wallonne des Entreprises et ancien coach du VentureLab 

Sur le même sujet
Starter
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Le choix du matériau dépend avant tout du type de bijou.

    Des bijoux de créateurs pour contourner la hausse du prix de l’or

  • Denis Ducarme, ministre des Indépendants, avait vivement réagi, en mai dernier, à un article sur cette question, publié par «
De Tijd
».

    Par Cécile Danjou

    Économie

    Droit passerelle: l’Inasti renforce les contrôles

  • Les espaces communs du petit hôtel sont particulièrement cosy.

    Par Marie-Eve Rebts

    Immo

    Le B-Lodge, une expérience belge un peu différente de l’hôtellerie

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La Wallonie offre de nombreuses destinations pleines de charme.

    Le tourisme wallon, déjà, en pleine mutation

  2. d-20200629-GGTLPE 2020-06-29 20:14:44

    Négociations fédérales: le Roi pourrait montrer son agacement

  3. d-20200522-GG9F88 2020-08-03 21:20:24

    Rentrée scolaire: le mode d’emploi

La chronique
  • «Vous avez de ces mots»: quand Littré dézinguait le «Dictionnaire» de l’Académie

    La parution du Dictionnaire de l’Académie, en 1694, met de nombreuses pendules à l’heure du Quai Conti. Désormais, il devient inconvenant de publier en France un ouvrage traitant de la langue française sans faire acte d’allégeance – assumé ou feint – à cette bible. Cette soumission est d’actualité durant tout le XVIIIe siècle, pendant lequel l’Académie a publié le plus grand nombre d’éditions de son Dictionnaire, entre 1718 (2e édition) et 1798 (5e édition). Cette déférence va être battue en brèche au XIXe siècle, celui qui a vu la naissance de la lexicographie française moderne, incarnée par Emile Littré et Pierre Larousse.

    Une révérence mise à mal

    Dès la première édition de son Dictionnaire, l’Académie française a posé des choix méthodologiques fondamentaux, toujours d’actualité, mais qui ont entraîné une insatisfaction grandissante des lecteurs devenus exigeants en matière d’information linguistique...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: vous suivez?

    Bon, on vous explique. On essaie du moins.

    D’abord, pendant cinq mois, pour donner un gouvernement à ce pays après les élections du 26 mai 2019, Didier Reynders et Johan Vande Lanotte ont essayé de marier PS et N-VA. Mais les socialistes francophones ont répété non, pas possible, jamais.

    Ensuite, pendant un mois, Paul Magnette (PS) a poussé la coalition Vivaldi. Mais CD&V et, dans une moindre mesure, Open VLD ont dit, non, jamais, pas possible sans majorité...

    Lire la suite