« Le défi le plus important est d’apporter de la crédibilité à son produit »

« Le défi le plus important est d’apporter de la crédibilité à son produit »

Je suis porteur de projet au sein de l’incubateur et accélérateur de startups The Faktory à Liège. J’y suis entré au début de l’année 2018 afin de mettre sur pied des idées émanant de l’incubateur lui-même, tel un startup studio. Pour l’instant je co-gère, avec Romain Trigaux (ex Calla-Garden), le projet iopool, une application mobile qui simplifie l’entretien des piscines pour leurs propriétaires. 

Le défi le plus important à mes yeux lors de tout démarrage d’un projet de startup est d’apporter de la crédibilité à son produit ou service afin de convaincre les premiers clients de passer à l’achat. A chaque démarrage de projet auquel nous avons pris part avec Romain, nous avons constaté que l’énergie dépensée dans les points listés ci-dessous s’est avérée largement payante. 

# 1 « Satisfait ou satisfait » 

De mon passage chez Decathlon entre 2015 et 2018, en tant que manager du rayon cycles, je retiens particulièrement la promesse de vente faite à chaque client : « satisfait ou satisfait ».  
Dans le cas d’iopool, nous mettons tout en œuvre pour que chaque prospect puisse bénéficier d’un excellent service client. Nous encourageons nos clients à communiquer avec nous à travers notre application mobile et prenons le téléphone dès qu’ils nous font part d’un problème. Un client satisfait est un client fidèle. Et qui dit client fidèle, dit ambassadeur de votre produit ou service auprès de prospects potentiels. Le graal donc pour toute jeune société en plein développement. 

# 2 Humanisez votre communication digitale 

Le e-commerce connait une croissance continue depuis de nombreuses années en Belgique (20% en 2018). Cependant, il est de plus en plus difficile pour le consommateur de mettre un visage sur le site commerçant sur lequel il pourrait passer à l’achat. 
Nous avons donc beaucoup travaillé au sein d’iopool pour humaniser notre site Internet et notre communication digitale. Nous avons entre autres développé un chatbot sur notre site internet et notre application mobile, sur lequel nous promettons une réponse aux questions endéans les 10 minutes. Nous avons également réalisé des témoignages vidéo de nos premiers utilisateurs, afin que chaque prospect puisse s’identifier à d’autres utilisateurs rencontrant le même problème. 

# 3 Comprendre la valeur ajoutée réellement perçue  

Une des clefs de la crédibilité de la proposition de valeur présentée est la valeur ajoutée réellement perçue par vos clients. Pour comprendre ce qui plaisait le plus à nos utilisateurs, et confronter nos hypothèses, nous avons rencontré et téléphoné à plus de 100 clients afin de recueillir leurs avis et remarques. Nous avons pu affiner notre communication afin d’être plus percutants. 

L’obsession du client satisfait nous a permis, après seulement 3 mois de commercialisation, de recueillir plus de 65 avis vérifiés sur notre site, avec une note de 4,6/5. Nous allons cet automne lancer notre produit aux Etats-Unis où nous allons devoir à nouveau acquérir de la crédibilité aux yeux des Américains, et relancer le processus. Nous sommes bien entendu confiants après cette première saison estivale réussie en Belgique et en France. 

Sur le même sujet
Parole d'entrepreneur
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La mort tragique de George Floyd, dont les manifestants scandent le nom - ici, en sit-in à Raleigh, en Caroline du Nord -, aura servi de catalyseur à une colère grandissante.

    Etats-Unis: un déferlement de violence, exutoire aux failles de la société

  2. Image=d-20200503-GG2DT2_high

    Certains Belges n’ont toujours pas reçu de masques

  3. d-20191022-3WU08Z 2020-02-14 13:30:22

    Evolution de la propagation du virus en Belgique: les hôpitaux se vident, surtout en Wallonie (infographies)

La chronique
  • Après la solidarité, le partage?

    Il est des débats dont personne ne sort gagnant. Ni l’objet, ni les participants, ni les intéressés. Des refrains qui deviennent des ritournelles. Le disque s’use, s’enraye, s’épuise, et finalement se reprend et repart. La ritournelle… Celle de la fusion des polices locales bruxelloises, après certains faits divers, pas tous, sans que l’on sache vraiment pourquoi parce que ni le manque de dialogue ni l’absence de concertation entre zones n’est une cause identifiée du problème… Celle de la négation ou mise sous tutelle d’une Région qui n’en serait pas vraiment une lorsque Bruxelles se fait trop complexe, trop encombrante, trop entreprenante dans une politique d’enseignement, de culture ou de petite enfance. Celle d’une ville morcelée entre des baronnies, aux nobles seigneurs (les bourgmestres), privilégiant leur once de pouvoir à l’efficacité de l’action publique.

    Celle d’une capitale qui mériterait bien peu son titre, parce qu’inhospitalière pour les autres habitant(e)s du Royaume que les sien(ne)s, ingrate envers celles et ceux qui, au-delà de ses frontières, la font vivre. Ces couplets-...

    Lire la suite

  • Un baromètre pour regarder la crise économique dans les yeux

    La double peine, c’est ce que nous inflige le Covid-19 : les morts d’abord, les destructions d’emploi en vue. Deux terribles factures qui s’enchaînent : à peine venons-nous de quitter le pic du nombre de décès, des contaminations et de la crise sanitaire que nous plongeons dans le pire de la crise économique.

    Si nos systèmes de santé ont été confrontés à une pandémie sans précédent inattendue, impréparée et inédite, notre système économique, lui, fait face au défi le plus lourd depuis la Seconde...

    Lire la suite