Ces apps RH qui profitent à toute l’entreprise, y compris aux travailleurs

Ces apps RH qui profitent à toute l’entreprise, y compris aux travailleurs

Et si on rendait la gestion RH de nos entreprises plus sexy ? Les plannings, les congés, les packages salariaux et même le recrutement des futurs collègues peuvent s'organiser de manière interactive, collaborative et même attractive. On a repéré 3 applications de gestion RH qui peuvent changer votre organisation d'entreprise et (presque) votre vie. 

La suite RH Odoo 13 

L'entreprise wallonne ne cesse de grandir et de chercher de nouveaux collaborateurs. La remise en question permanente de la politique RH est donc un véritable leitmotiv pour tenir la barre du navire. Il y a quelques semaines, Odoo a lancé sa nouvelle suite, avec cette fois 9 apps mobiles distinctes mais combinables, pour répondre aux besoins de toutes les organisations, selon leurs dimensions et leurs objectifs.  

Parmi ces 9 nouvelles applications, certaines sont évidemment destinées exclusivement à l'équipe des ressources humaines, mais d'autres sont réfléchies pour susciter tant que possible l'engagement des collaborateurs. Ils développent ainsi facilement l'accès, via smartphone, à la gestion de leurs notes de frais et à leur e-learning. Et puis, une petite révolution est née au niveau de la procédure de recrutement.  

« Referrals » permet littéralement de soumettre et soutenir la candidature d'une connaissance ou d'un ami auprès des équipes RH de l'entreprise, de manière très simple, en quelques clics. Et si ladite connaissance passe les étapes de recrutement, l'employé parrain pourra être félicité avec des bons cadeaux ou des goodies. Une interface qui se veut donc fun et sympa, y compris en dehors du boulot. 

Eurécia 

L'application développée en France et qui rayonne dans 62 pays, propose 10 modules : portail RH, congés et absences, temps et activités, planning, compétences, entretiens individuels, formations, recrutements. Elle permet même de suivre l'état d'évolution de vos notes de frais ! Un dernier point qui est d'ailleurs l'un des plus appréciés par ses utilisateurs.  

On salue sa jolie ergonomie et ses mises à jour régulières pour de meilleurs services. Par contre, elle connaît certaines faiblesses au niveau de quelques modules et paramètres, notamment en ce qui concerne les heures supplémentaires. Un système d'alertes pour des informations propres à chaque organisation serait également appréciable. 

OurCo 

Celle-ci est un peu à part : on va cette fois au-delà de l'application de gestion administrative des ressources humaines. OurCo est une application mobile qui a pour objectif principal d'éveiller l'engagement des employés. Un fameux défi dans le monde du travail actuel. Et l'une des recettes consiste à prévenir et éventuellement régler les problèmes relationnels qui peuvent naître au sein d'une organisation.  

Concrètement, l'app permet à tous les salariés de mesurer chaque jour leur humeur, leur niveau d'énergie, leur stress, mais aussi d’évaluer leur bien-être au travail et d’apporter des suggestions d'améliorations, de manière publique ou anonyme. On évite alors les problèmes de communication. Résultat, l'employeur peut facilement mettre le doigt sur les points qui fâchent. Adieu les sujets tabous qui gangrènent les équipes, au diable les bruits de couloir nocifs. 

Sur le même sujet
HR
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-19990529-WJK7AQ_high

    Il était une fois Ennio Morricone, le Maestro du cinéma

  2. Platja d’Aro, près de Girona.

    Retour au confinement: la Belgique sur ses gardes

  3. Dans le monde entier, les scientifiques s’activent pour trouver le moyen de guérir ou prévenir le coronavirus.

    Immunité: comment l’organisme se défend contre le coronavirus

La chronique
  • Lettre d’Europe: la pandémie s’éloigne, les questions climatiques restent

    Que la pandémie s’éloigne effectivement ou que les Européens s’habituent simplement à vivre avec elle, une chose est sûre : la lutte contre le changement climatique et ses conséquences dévastatrices sur nos vies reste notre plus grand défi.

    À Bruxelles, la Pologne va trouver sur la table des négociations le problème du CO2 car certains pays de l’Union européenne veulent que le Fonds pour une transition juste (avec, à la clé, 8 milliards d’euros pour la Pologne) soit accordé uniquement si Varsovie adhère à l’objectif européen de neutralité carbone fixé à 2050. Si, en décembre dernier, le gouvernement polonais est parvenu à retarder la décision, de nombreuses capitales européennes veulent aujourd’hui subordonner l’accord budgétaire à une décision claire de la Pologne sur la politique climatique communautaire.

    Cracovie la plus polluée

    Pourquoi, en Pologne, où près de la moitié de la...

    Lire la suite

  • Vacances, j’oublie tout? Euh non…

    À défaut de vaccin, voici donc une piqûre de rappel venue de Catalogne, mais aussi de Lombardie et de Vénétie : notre été 2020 n’est pas livré à l’insouciance mais sera en liberté surveillée. Avec plus que jamais dans les valises, outre les crèmes solaires, un indispensable sens des responsabilités pour ceux et celles qui décident de quitter leur domicile pour voyager en Belgique ou à l’étranger, mais aussi l’extrême vigilance des autorités publiques. Il faut en effet être assuré qu’un processus automatique et sans faille se déclenche...

    Lire la suite