Financer votre start-up grâce au bitcoin ? Attention !

Financer votre start-up grâce au bitcoin ? Attention !

Pour attirer les investisseurs extérieurs, on connaissait la traditionnelle entrée en bourse, aussi connu sous l’acronyme IPO (Initial public offering). Mais, avec l’avènement des monnaies virtuelles, un autre type de levée de fonds a fait son apparition mi-2016 : l’ICO (Initial coin offering). Toute entreprise, la plupart du temps des start-up, peut ainsi se financer via l’émission de tokens (jetons digitaux), qui s’échangent ensuite sur des plateformes de cryptomonnaies.

Les opérations du genre se sont multipliées à mesure que la frénésie du bitcoin gagnait du terrain, permettant à des sociétés souvent inconnues de lever parfois plus d’un milliard de dollars. Le tout, rapidement et sans aucun contrôle, puisque le secteur n’est pas réglementé. Pour les start-up, toujours à la recherche de flexibilité, l’option a vite été considérée comme une aubaine. Sauf que depuis, le soufflet est bel est bien retombé. Des gains impressionnants ont certes été enregistrés par les sociétés et les investisseurs mais les chiffres témoignent aussi de risques importants.

 

Financer votre start-up grâce au bitcoin ? Attention !

 

Sur le même sujet
Financement
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-19990529-WJK7AQ_high

    Il était une fois Ennio Morricone, le Maestro du cinéma

  2. Platja d’Aro, près de Girona.

    Retour au confinement: la Belgique sur ses gardes

  3. Dans le monde entier, les scientifiques s’activent pour trouver le moyen de guérir ou prévenir le coronavirus.

    Immunité: comment l’organisme se défend contre le coronavirus

La chronique
  • Lettre d’Europe: la pandémie s’éloigne, les questions climatiques restent

    Que la pandémie s’éloigne effectivement ou que les Européens s’habituent simplement à vivre avec elle, une chose est sûre : la lutte contre le changement climatique et ses conséquences dévastatrices sur nos vies reste notre plus grand défi.

    À Bruxelles, la Pologne va trouver sur la table des négociations le problème du CO2 car certains pays de l’Union européenne veulent que le Fonds pour une transition juste (avec, à la clé, 8 milliards d’euros pour la Pologne) soit accordé uniquement si Varsovie adhère à l’objectif européen de neutralité carbone fixé à 2050. Si, en décembre dernier, le gouvernement polonais est parvenu à retarder la décision, de nombreuses capitales européennes veulent aujourd’hui subordonner l’accord budgétaire à une décision claire de la Pologne sur la politique climatique communautaire.

    Cracovie la plus polluée

    Pourquoi, en Pologne, où près de la moitié de la...

    Lire la suite

  • Vacances, j’oublie tout? Euh non…

    À défaut de vaccin, voici donc une piqûre de rappel venue de Catalogne, mais aussi de Lombardie et de Vénétie : notre été 2020 n’est pas livré à l’insouciance mais sera en liberté surveillée. Avec plus que jamais dans les valises, outre les crèmes solaires, un indispensable sens des responsabilités pour ceux et celles qui décident de quitter leur domicile pour voyager en Belgique ou à l’étranger, mais aussi l’extrême vigilance des autorités publiques. Il faut en effet être assuré qu’un processus automatique et sans faille se déclenche...

    Lire la suite