Une génération plus touchée par le burn-out

Une génération plus touchée par le burn-out

Burnout et Millennials. Selon une étude Gallup, 28% des Millennials américains interrogés se sentent souvent ou fréquemment en burn-out au travail, contre 21% des anciens. Pourquoi ? « Le monde de l’entreprise a changé », explique Serge Goffinet, psychiatre président du réseau multidisciplinaire Burnout. « Du public au privé, le management a évolué. Moins de travailleurs et plus de cadence ».

Les jeunes surchargés de travail et scrutés

Une autre cause résulte de la surcharge de travail non connue, non anticipée. Surtout quand c’est le premier boulot. « Les pensionnés ne sont pas toujours remplacés dans les entreprises et la surcharge de travail se répercute sur les autres. D’emblée, le jeune travailleur est soumis à des cadences et des charges de travail plus importantes qu’auparavant », ajoute Serge Goffinet, qui pointe également la « surveillance ». « On répertorie tout ce qui a été fait et comment. On soumet constamment les gens à des analyses, des évaluations plus ou moins bienveillantes de leurs prestations. C’est une pression importante pour tout le monde. Mais les aînés y sont peut-être plus aguerris que les jeunes ».

Le travail n’est plus l’accomplissement de soi

Le psychiatre pointe aussi le rapport différent au travail des Millennials. « Les aînés ont mis le travail comme seul accomplissement tandis que les jeunes ont pris plus de recul et de relativité. Ils se sont investis dans un équilibre judicieux, plus compatible avec une vie de famille, de couple, avec des loisirs. Une très bonne chose, mais qui peut être en déséquilibre avec le monde du travail ». Il y a ainsi une tension énorme entre l’aspiration à une vie équilibrée et les exigences du monde du travail. Trouver sa place et celle des autres est également compliquée. « Il n’est pas toujours facile de savoir qui des syndicats, des RH, de la personne de confiance sont du côté du travailleur ou de la direction ». Une nouvelle source de stress donc.


Cécile Tardy, Burn out Killer

L’entreprise et le management doivent évoluer

Plus connectés, plus au courant, les Millennials font-ils plus vite appel à l’aide ? Au contraire ! « Ils sont plein d’énergie, tiennent le choc le plus longtemps possible et arrivent finalement en bout de course. Il faut les encourager à utiliser les programmes de prévention et ne pas attendre le dernier moment pour parler au médecin ». Et du côté de l’entreprise ? Il faut un management plus humain. « Tant que le stress sera transmis en cascade jusqu’au dernier employé, cela n’ira pas. Les responsables doivent devenir des coachs et non des managers uniquement soucieux des chiffres ». Qu’attend-on donc ? « La calculette n’a pas suffisamment fonctionné pour se dire que c’est un investissement intéressant », conclut Serge Goffinet.

 

Sur le même sujet
Organisation
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. A partir du lundi 25 janvier, les voyages dits « de loisirs » sont tout simplement interdits.

    Coronavirus: la promesse fragile d’un dernier (gros) effort contre de (minces) perspectives

  2. d-20210103-GKM6UF 2021-01-02 15_40_14

    Comité de concertation: nouveau tour de vis concernant les voyages, nouveau tour de vis policier?

  3. Ce sont surtout les «mesures supplémentaires» imposées par le Comité de concertation qui ont le don d’énerver la profession.

    Coiffeurs: une nouvelle tête le 13 février, au plus tôt

La chronique
  • Tableau Delvaux: «Case prison»

    C’était un soir, tard, à la rédaction du Soir. Une jeune journaliste en charge de la Wallonie vient de recevoir un coup de fil : « Moreau et Fornieri ont créé une société commune, Ardentia Tech. » Depuis des semaines, la rumeur court : Stéphane Moreau, l’administrateur de Nethys, ce holding à capitaux publics actionnaire de Voo, Elicio, L’Avenir et L’Intégrale, mis en cause pour sa gouvernance, est partant mais emmènerait avec lui certains actifs. On soupçonne aussi les dirigeants de Nethys d’avoir trouvé une voie parallèle pour toucher incognito la partie du salaire dont ils ont été privés suite à la décision de la Région wallonne de plafonner les rémunérations des dirigeants d’entreprises publiques, y compris celles de Moreau & Co.

    Dans ce contexte, la création d’une société commune à Stéphane Moreau et François Fornieri, créateur de la société pharmaceutique Mithra et compagnon de route de Nethys dont il est administrateur et président du comité de rémunération, ne peut qu’intriguer. Interrogé ce soir-là, Stéphane Moreau minimise l’importance de cette...

    Lire la suite

  • Seuls les adultes peuvent supporter de perdre le temps qu’ils ont déjà eu

    Interdits de voyager tout le mois de février ! Cette période délimitée vise surtout à contrer les velléités de prendre l’air hors de Belgique le Mardi gras. Dans le concret, reconnaissons-le, cet interdit-là n’est pas celui qui va affecter le plus de Belges ; cela fait des mois désormais que la plupart d’entre nous ne bougeons quasi plus, ou alors à l’intérieur d’un périmètre très déterminé ou de nos quatre murs nationaux.

    Mais c’est le principe qui insupporte, par sa portée symbolique. Le...

    Lire la suite