Arbres arrachés, toits envolés…: le bilan de la tempête Dennis région par région (vidéos)

La tempête Dennis a causé pas mal de dégâts depuis samedi soir sur l’ensemble du plat pays. Une semaine après le passage de Ciara, les interventions des pompiers ont été de moindre ampleur et on ne déplore aucun blessé en Belgique. Les vents ont soufflé jusqu’à 100 km/heure.

Le numéro 1722 a été désactivé

Bruxelles

Les pompiers bruxellois ont dû dégager environ 36 arbres tombés sous le coup de la tempête Dennis entre 23h00 et minuit, a indiqué le porte-parole des pompiers Walter Derieuw dimanche. Environ 170 interventions ont été menées pour d’autres objets renversés ou arrachés par le vent. En outre, cinq rues et tunnels étaient sous eau dans la soirée en raison des fortes pluies.

« Il n’y a désormais plus d’intervention en attente, mais nous sommes encore occupés avec quatre autres en cours », a précisé le porte-parole. « Nous recevons toutefois encore des appels sporadiques via le numéro 1722 », a-t-il ajouté.

Plus tôt dans la soirée, les pompiers de Bruxelles sont intervenus 85 fois dans la Région-capitale, pour des objets qui s’étaient envolés ou détachés. Ils ont également dû dégager 16 arbres déracinés. En Région bruxelloise, les parcs régionaux ont fermé leurs grilles dès samedi 18h00. Ils ne rouvriront que ce lundi matin, après inspection, nettoyage et sécurisation par les agents de Bruxelles environnement.

Par ailleurs, plusieurs installations de Bright Brussels, Festival of Light n’ont pas été présentées dimanche soir en raison de l’intensité du vent.

Namur

Les pompiers de la zone NAGE (Namur, Andenne, Gembloux, Eghezée) ont été appelés plus de 200 fois dimanche. La Ville de Namur avait fait fermer ses zones boisées, et ce jusqu’à lundi matin. Un second arbre est d’ailleurs tombé dimanche vers 17h30 sur le halage du bord de Sambre, à Namur.

Les pompiers de la zone Dinaphi sont, eux, intervenus à une soixantaine de reprises depuis dimanche matin sur l’ensemble de la zone (Dinant-Philippeville), principalement pour des branches d’arbres à évacuer.

Dans la Basse-Sambre, les pompiers ont fait état d’une centaine d’interventions dimanche.

Brabant Wallon

Les pompiers brabançons enregistrent encore lundi matin de nombreuses demandes d’interventions liées au passage de la tempête Dennis, a-t-on appris auprès de la centrale nivelloise de la zone de secours.

Les sapeurs de l’ensemble du Brabant wallon restent mobilisés après les vents violents qui ont soufflé sur la province. Plusieurs centaines d’appels sont parvenus au dispatching de la zone durant le week-end. Une cinquantaine de missions restaient à effectuer lundi peu avant 10h00.

Les zones de Wavre et Jodoigne sont particulièrement touchées, précise un dispatcheur, ajoutant que de nombreux habitants ont constaté des dégâts au moment de se lever lundi matin. Les opérations de tronçonnage d’arbres et de branchages ainsi que le bâchage de toitures constituent les principales préoccupations des pompiers qui devraient encore être occupés durant toute la journée à la gestion des conséquences de la tempête Dennis.

>> Nos prévisions météo région par région

Liège

Les pompiers de la province de Liège se disent eux débordés à la suite des appels, principalement pour des tronçonnages et des branches d’arbres à évacuer de la chaussée. Des vents qui peuvent créer des situations farfelues, comme au Palais des Congrès où les lettres disposées sur le toit du bâtiment, « G », « R », « E » et « S », ont été balayées par le vent, le rebaptisant « Palais des Con »…

Les pompiers de la zone de secours 4, Vesdre Hoëgne et Plateau, ont eux été sollicités plus de 80 fois.

Hainaut et Luxembourg

Le dispatching de la zone de secours de Wallonie Picarde, lui, avait enregistré un peu plus de 200 sorties, essentiellement des câbles électriques couchés au sol et des arbres entravant les voiries. Un tronçon de l’autoroute A8 a d’ailleurs été fermé.

En province de Luxembourg, les pompiers sont intervenus à une quinzaine de reprises depuis la nuit de samedi à dimanche en raison de chutes d’arbres et de branches liées aux vents violents.

Flandre

Au nord du pays, les pompiers de la zone de secours ouest du Brabant flamand ont été appelés à 300 reprises depuis samedi soir tandis que dans l’est de la province, les pompiers ont eu beaucoup de travail mais les dégâts sont limités, avec une cinquantaine uniquement pour les services de Tirlemont.

À Gand, les pompiers ont dû être déployés en masse pour intervenir sur un immeuble de 26 étages. Les garde-corps vitrés des terrasses menaçaient de tomber. Un périmètre de sécurité avait été dressé mais la situation est revenue à la normale vers 20h00. Les pompiers de la zone ont d’ailleurs dû intervenir 230 fois.

Dans la région d’Anvers, les pompiers ont reçu plus de 300 appels depuis minuit pour des dégâts concernant principalement des toitures ou de panneaux publicitaires.

Un mort au Royaume-Uni et aux Pays-Bas

La tempête Dennis qui a balayé dimanche le Royaume-Uni a provoqué la mort d’un homme tombé dans la rivière Tawe dans le sud du Pays de Galles placé en alerte rouge, et des centaines d’avions ont été cloués au sol.

Une jeune Néerlandaise de 19 ans a succombé à ses blessures occasionnées lors d’un accident de voiture à Neerkant, à l’est de Eindhoven dimanche soir. Une rafale a probablement causé l’accident, alors que la voiture a percuté un arbre. La jeune fille était seule dans l’habitacle, l’accident est survenu à 09h00 du matin.

En France, près de 45.000 foyers étaient toujours privés d’électricité dimanche soir dans le nord-ouest du pays après le passage de la tempête qui a perturbé le trafic ferroviaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous