Le challenge de gérer un magasin de A à Z

Le challenge de gérer un magasin de A à Z

Devenir manager avant 30 ans est une chose rare dans le monde professionnel. Pas chez Auto5. Camel Basbas en est la preuve vivante. « J’ai 30 ans et je suis directeur adjoint du centre Auto5 de Gosselies », raconte d’emblée ce jeune cadre dynamique que rien ne prédestinait à travailler dans le secteur automobile. « J’ai un bachelier en ressources humaines et j’ai ensuite travaillé dans le secteur de la construction où j’ai managé des équipes ».
Ce sont l’expérience et les compétences de Camel pour un management humain et moderne qui ont convaincu Auto5 de le recruter. « Tout s’est fait très vite et le courant est bien passé rapidement. Après trois entretiens, j’ai directement reçu un CDI. C’est une belle preuve de confiance de la part de l’entreprise ».

Plusieurs mois de formations

Signe de la confiance placée dans ses jeunes recrues, Auto5 met en place un programme de formation intensif. « Au début j’ai reçu beaucoup de conseils, mais surtout beaucoup de formations. Pendant quelques mois, j’ai été au centre de Waterloo. Le but est de découvrir et d’apprendre le métier, mais aussi les programmes informatiques, les produits, les services que l’on offre, voir et comprendre le boulot des équipes… », bref apprendre sur le terrain le métier de directeur adjoint. « J’ai ensuite fait quelques semaines au centre de La Louvière pour l’aspect technique du travail en atelier. Je ne suis pas mécano, mais j’avais besoin de voir le timing des opérations principales pour pouvoir répondre aux demandes des clients ».

Gérer son magasin en toute autonomie

Après 6 à 7 mois de formations, Camel a donc intégré le centre de Gosselies comme directeur adjoint en charge du magasin. Son rôle au quotidien consiste à « animer l’équipe, organiser le travail et les plannings, gérer les stocks, les commandes et les approvisionnements », explique Camel. Mais cette gestion administrative ne représente que 20% de son travail. Le reste du temps, Camel le passe dans le magasin. « Je suis au soutien de l’équipe, je m’occupe des nouvelles promotions, de l’animation commerciale du magasin en collaboration avec le service marketing et puis surtout, il y a le contact avec le client qui est un vrai challenge au quotidien. Ce sont de grosses responsabilités ».

Le challenge de gérer un magasin de A à Z


Camel est comme un poisson dans l’eau dans son rôle de directeur adjoint. À tel point que Camel voit plus loin : « chez Auto5, il y a une vraie possibilité d’évolution de carrière. En plus, on ne reste pas figé dans le même centre toute sa vie, il est possible de bouger. Cela permet de relever toujours de nouveaux défis ». Si, comme Camel, vous avez le goût du challenge et le sens du commerce, Auto5 est à la recherche de ses futurs directeurs adjoints.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 2020-09-21

    La Vivaldi sous pression: cette crise politique est insupportable

  2. On s’attendait à des négociations au finish dimanche. On a eu droit à un énorme clash entre présidents de partis, qui pointent Georges-Louis Bouchez du doigt.

    La Vivaldi tourne à la cacophonie, haro sur le soliste Bouchez

  3. C’est la Banque nationale de Belgique (BNB), en tant que superviseur du secteur qui évalue, avec l’aide de 11 fonctionnaires spécialisés, l’efficacité des procédés anti-blanchiment des 231 banques sous sa responsabilité.

    FinCEN Files: comment la Belgique lutte contre le blanchiment d'argent

La chronique
  • Coronavirus – «La vie devant toi, jour 59»: le bébé

    Dans une dizaine de jours, il va se passer un truc incroyable.

    Une petite fille va arriver. Parachutée comme Diana Prince (aka Wonder Woman) dans un monde un rien chaotique. Mais sans lasso magique, sans bracelets à l’épreuve des balles ni entraînement d’amazone. Juste comme ça, comme un bébé. Comme la première goutte de pluie sur une piscine tranquille, fraîche et dodue, avec les ondes circulaires et tous les remous autour.

    Autour, c’est Adia et Nicolas, et deux autres petites filles, Nina, bientôt 11 ans, et Marguerite, six ans. C’est chaud, d’être enceinte en temps de Covid, même si, explique Adia, « ce n’est pas un bébé corona, il a été conçu avant. Début janvier, après les fêtes, et ce n’était pas du tout prévu. C’était une surprise et une grande interrogation, parce que je ne suis plus une gamine, je vais avoir 42 ans. On n’est des parents jeunes ni l’un, ni l’autre et c’est vraiment la force de la vie qui nous a poussés à accepter. Impossible d’envisager une interruption de grossesse. »...

    Lire la suite

  • Les Leaks, pas une mode mais le devoir du quatrième pouvoir

    Le retour des Leaks. Depuis 2013, ces enquêtes basées sur des fuites de documents vers la presse se sont succédé : Luxleaks, Offshore Leaks, Panama Papers etc., soit des enquêtes spectaculaires assorties de révélations publiées dans un grand nombre de pays simultanément. Cette fois avec les « FinCEN Files », ce sont les grandes banques internationales – mais aussi quelques belges – qui sont au centre des nouveaux mécanismes auscultés et mis à nu. Le monde du crime organisé, du blanchiment d’argent et de la fraude fiscale...

    Lire la suite