Accueil Entrepreneurs

Quelles solutions choisir pour sa pension… et son optimisation fiscale ?

Temps de lecture: 3 min

La fin de l’année, c’est le moment idéal pour optimiser sa situation fiscale et penser à sa future pension d’indépendant par la même occasion. Entre PCLI, EIP et CPTI… que et comment choisir ?

Ce n’est pas un scoop si on vous dit que la pension légale pour les indépendants ne suffira pas. En moyenne, un entrepreneur touche ainsi moins de 1.000 euros par mois à l’heure actuelle. Pourquoi en parler maintenant ? Car la fin de l’année est le moment idéal pour épargner en vue de sa future retraite… et de profiter d’un avantage fiscal à court terme. Car c’est à ce moment que vous savez combien vous gagnerez à la fin de l’année civile, et combien verser pour réduire vos impôts.

La Pension Complémentaire Libre pour Indépendants (PCLI)

Le produit le plus intéressant du point de vue fiscal. Car l’avantage peut atteindre jusqu’à 64% de la prime payée, selon le revenu net. Et cette prime payée vous est en quelque sorte remboursée, puisque vous la toucherez au moment de votre retraite. C’est aussi un moyen de constituer une pension complémentaire tout en ayant un impact direct sur le montant des impôts car les primes payées dans ce cadre peuvent être déduites comme frais professionnels. Tout indépendant connait ce calcul : plus de frais = moins d’impôts.

L’Engagement Individuel de Pension (EIP)

Vous êtes dirigeant d’entreprise ? L’EIP est pour vous ! Un complément idéal à la PCLI qui permet d’augmenter sa pension au niveau de celle d’un employé. Mais ce n’est pas le seul avantage ! Les primes sont payées par la société, qui peut les déduire comme charges professionnelles. Tout cela avec un effet rétroactif grâce aux « backservices », que l’on peut également appeler « primes de rattrapage ».

L’épargne-pension individuelle

Les indépendants, comme tout le monde, peuvent se constituer un capital privé supplémentaire grâce à l’épargne-pension classique. Celle-ci permet un avantage fiscal de jusqu’à 30% avec une prime pouvant aller jusqu’à 980 euros chaque année. Un complément idéal à une PCLI et une EIP.

L’épargne à long terme

La formule idéale si vous n’optimisez pas déjà vos impôts grâce au bonus-logement fédéral. L’avantage fiscal est le même que pour l’épargne-pension individuelle, c’est-à-dire jusque 30%, mais la prime maximale est de 2.350 euros !

La Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants (CPTI)

Si vous n’êtes pas en société, vous n’avez pas droit à l’EIP. Voilà pourquoi la CPTI a vu le jour en 2018, pour les indépendants sans société et les professions libérales. Si elle est moins avantageuse/accessible que l’EIP, la CPTI permet tout de même un avantage fiscal de 30% sur l’impôt des personnes physiques, ce qui n’est évidemment pas négligeable.

Comment choisir la meilleure solution ? Grâce à l’assistant pension de Xerius !

 

Les solutions sont multiples mais difficiles à calculer ? Grâce à l’Assistant Pension de Xerius, les indépendants peuvent découvrir comment constituer la meilleure pension possible, tout en optimisant leur fiscalité, à partir de leurs données personnelles et professionnelles. Quand l’activité a-t-elle commencée, quel est le revenu net, a-t-il un crédit hypothécaire… plus les données transmises sont précises, plus le choix idéal des solutions et le calcul de la prime seront optimaux. Testez-le dès maintenant… et choisissez les épargnes optimales avant la fin de l’année pour profiter d’avantages fiscaux !

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entrepreneurs

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une