Quelles solutions choisir pour sa pension… et son optimisation fiscale ?

Quelles solutions choisir pour sa pension… et son optimisation fiscale ?

La fin de l’année, c’est le moment idéal pour optimiser sa situation fiscale et penser à sa future pension d’indépendant par la même occasion. Entre PCLI, EIP et CPTI… que et comment choisir ?

Ce n’est pas un scoop si on vous dit que la pension légale pour les indépendants ne suffira pas. En moyenne, un entrepreneur touche ainsi moins de 1.000 euros par mois à l’heure actuelle. Pourquoi en parler maintenant ? Car la fin de l’année est le moment idéal pour épargner en vue de sa future retraite… et de profiter d’un avantage fiscal à court terme. Car c’est à ce moment que vous savez combien vous gagnerez à la fin de l’année civile, et combien verser pour réduire vos impôts.

La Pension Complémentaire Libre pour Indépendants (PCLI)

Le produit le plus intéressant du point de vue fiscal. Car l’avantage peut atteindre jusqu’à 64% de la prime payée, selon le revenu net. Et cette prime payée vous est en quelque sorte remboursée, puisque vous la toucherez au moment de votre retraite. C’est aussi un moyen de constituer une pension complémentaire tout en ayant un impact direct sur le montant des impôts car les primes payées dans ce cadre peuvent être déduites comme frais professionnels. Tout indépendant connait ce calcul : plus de frais = moins d’impôts.

L’Engagement Individuel de Pension (EIP)

Vous êtes dirigeant d’entreprise ? L’EIP est pour vous ! Un complément idéal à la PCLI qui permet d’augmenter sa pension au niveau de celle d’un employé. Mais ce n’est pas le seul avantage ! Les primes sont payées par la société, qui peut les déduire comme charges professionnelles. Tout cela avec un effet rétroactif grâce aux « backservices », que l’on peut également appeler « primes de rattrapage ».

L’épargne-pension individuelle

Les indépendants, comme tout le monde, peuvent se constituer un capital privé supplémentaire grâce à l’épargne-pension classique. Celle-ci permet un avantage fiscal de jusqu’à 30% avec une prime pouvant aller jusqu’à 980 euros chaque année. Un complément idéal à une PCLI et une EIP.

L’épargne à long terme

La formule idéale si vous n’optimisez pas déjà vos impôts grâce au bonus-logement fédéral. L’avantage fiscal est le même que pour l’épargne-pension individuelle, c’est-à-dire jusque 30%, mais la prime maximale est de 2.350 euros !

La Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants (CPTI)

Si vous n’êtes pas en société, vous n’avez pas droit à l’EIP. Voilà pourquoi la CPTI a vu le jour en 2018, pour les indépendants sans société et les professions libérales. Si elle est moins avantageuse/accessible que l’EIP, la CPTI permet tout de même un avantage fiscal de 30% sur l’impôt des personnes physiques, ce qui n’est évidemment pas négligeable.

Comment choisir la meilleure solution ? Grâce à l’assistant pension de Xerius !

 

Les solutions sont multiples mais difficiles à calculer ? Grâce à l’Assistant Pension de Xerius, les indépendants peuvent découvrir comment constituer la meilleure pension possible, tout en optimisant leur fiscalité, à partir de leurs données personnelles et professionnelles. Quand l’activité a-t-elle commencée, quel est le revenu net, a-t-il un crédit hypothécaire… plus les données transmises sont précises, plus le choix idéal des solutions et le calcul de la prime seront optimaux. Testez-le dès maintenant… et choisissez les épargnes optimales avant la fin de l’année pour profiter d’avantages fiscaux !

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Laura Ciarcelluto, aux commandes de la table d’hôte Lau à Liège, résume l’état d’esprit de son secteur: «On ne peut quand même pas relancer nos affaires en fonction de la météo!»

    Coronavirus: l’horeca est hostile à une réouverture en terrasses uniquement

  2. Les bourgmestres, en tant que chefs de la police, ont tendance à prôner une politique de prévention plus que de répression.

    Mesures covid: les bourgmestres tirent la sonnette d’alarme

  3. A terme, les trains devront être ponctuels et rapides, arriver dans des gares accueillantes où les horaires avec les bus seront mieux coordonnés, où des vélos disponibles, avec une billettique unique pour tous les transports en commun.

    Améliorer le rail belge: les discussions peuvent enfin débuter

La chronique
  • La Lettre d’Ivan De Vadder: Suffit-il de mesurer pour savoir?

    Depuis 2003, des chercheurs de la Faculté des Sciences Sociales et Politiques de l’université d’Anvers disposent de l’Electronic News Archive (ENA), une base de données qui effectue des recherches sur les JT de 19 heures du service public, Het Journaal de la VRT, et de la chaîne commerciale, Het Nieuws de VTM. L’ENA est unique au niveau international et est devenue un ensemble de données impressionnant de plus de 250.000 sujets d’actualité, fréquemment utilisé pour la recherche scientifique. Pour chaque sujet, les données de base telles que la durée de l’actualité et la date de diffusion sont codés, à côté des thématiques, les noms des journalistes et des « acteurs ». Le temps de parole de chacun est mesuré exactement à la seconde. La conclusion du nouveau Bulletin de l’ENA, paru la semaine passée, est stupéfiante : « Le coronavirus a occupé 60 % du temps d’antenne des JT flamands ».

    Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont, entre janvier et octobre 2020, codé 5.314 sujets de JT, ce qui équivaut à 250 heures d’actualités uniquement consacrées à la...

    Lire la suite

  • Cécile Djunga nous apprend que le cyberharcèlement n’est pas une fatalité

    La Justice n’a pas fait de cadeau hier au cyberharceleur de Cécile Djunga, condamné à 15 jours de prison ferme et 1.600 euros d’amende.

    A l’époque des faits, Cécile Djunga présentait la météo sur la RTBF. Ce moment de grand audimat était devenu un moment de grande tension pour celle qui était régulièrement insultée sur les réseaux sociaux. Cécile Djunga avait craqué. Puis, elle avait décidé de traîner en justice l’un de ses harceleurs. En 2018, ce solitaire hargneux avait couvert de propos racistes...

    Lire la suite