Le prix médian des maisons en Brabant wallon a augmenté de 4,3% en 2019

Le prix médian des maisons en Brabant wallon a augmenté de 4,3% en 2019
Pierre-Yves Thienpont

Le prix médian des maisons en Brabant wallon a passé le seuil des 300.000 euros pour la première fois en 2019 : il s’est établi à 310.000 euros, en hausse de 4,3 % en un an et de 14,8 % depuis 2015, a indiqué lundi la compagnie des notaires du Brabant wallon, qui a exclu les immeubles de rapport, les fermes et les villas de luxe de ses calculs.

Si l’activité immobilière a augmenté de 8,9 % au niveau national en 2019 (10,8 % en Flandre, 6,3 % à Bruxelles et 6 % en Wallonie), le Brabant wallon se distingue avec une augmentation record de 13,9 %. Il se confirme donc que le Brabant wallon figure parmi les plus chers du marché belge puisque sur l’entièreté du pays, le prix médian d’une maison s’est établi à 240.000 euros en 2019, contre 310.000 dans la province brabançonne.

D’importantes disparités entre les communes

D’importantes disparités existent toutefois entre les communes : 500.000 euros à Lasne et 400.000 euros à Waterloo, mais de 195.000 à 240.000 euros aux extrémités de la province comme à Rebecq, Tubize, Jodoigne, Orp-Jauche ou Hélécine.

Quant aux appartements, le prix médian en 2019 est de 200.000 euros sur le plan national, mais de 230.000 euros en Brabant wallon, en hausse de 3,8 % par rapport à 2018, et de 12,2 % depuis 2015.

Découvrez notre infographie avec les chiffres commune par commune

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Devant une assemblée divisée, Paul Magnette a choisi de se dire disponible à la discussion.

    Forte pression au PS pour entamer une «discussion» autour d’un gouvernement avec la N-VA

  2. Via le financement à l’acte, les hôpitaux reçoivent de l’argent en fonction des actes médicaux réalisés, comme les scanners.

    Faut-il revoir le système de financement des hôpitaux, accablés par la crise du coronavirus?

  3. GetImageContentIBVK0PL0

    Pologne: le président sortant Andrzej Duda réélu de justesse

La chronique
  • Coronavirus – «La vie devant toi», jour 32: le fantasme

    L’autre jour, il s’est passé un truc incroyable.

    On s’est rendu compte que le Covid-19, ce sale virus dégueulasse, oppressant et mesquin, s’était insinué partout, mais partout dans notre inconscient, nos fantasmes et nos rêves les plus coquins.

    Prenez les plus bateaux, les plus communs, les plus évidents : le fantasme du lieu public, celui de la salle de gym, des transports en commun, du divan du psy ou du bureau de la prof d’allemand, le fantasme du sauna, de la backroom, de l’avion, du parc, de l’ascenseur, du cinéma, les fantasmes où on est plein, le plan à 3, 4, 5, 6, 10 où tout le monde porte un masque mais pas un stupide FFP2, non, un masque comme dans Eyes Wide Shut de Kubrick, avec des inconnu.e.s croisé.e.s dans l’obscurité et quand les lumières se rallument, tout le monde a disparu.

    Mais comment voulez-vous que ça fonctionne encore ? A peine vous laisserez-vous aller à la rêverie qu’une énorme alarme se...

    Lire la suite

  • Avortement, consciences et femmes pris en otage: pas joli joli

    C’était « la » question des derniers jours : mais qu’allait dire Bart De Wever ? Depuis le début des négociations, pourparlers et autres rencontres à géométrie variable sur un potentiel gouvernement Arizona, le président de la N-VA et ses troupes se taisaient dans toutes les langues. Tout le monde était persuadé que cela n’allait pas durer et que la fête flamande allait faire sortir le grand manitou de sa boîte. On n’a donc pas été déçu mais plutôt surpris car l’angle d’attaque pris pour rentrer dans le jeu n’avait...

    Lire la suite