Quand l'entreprise cède aux sirènes des réseaux sociaux

Quand l'entreprise cède aux sirènes des réseaux sociaux

Une nouvelle tendance a fait son apparition dans les grandes boîtes :  les RSE, pour réseaux sociaux d'entreprise. En voici quelques-uns plébiscités par les plus grands employeurs de Belgique. 

Yammer 

C’est un peu le Facebook d’entreprise. Vous pouvez poster des photos, des gifs, des messages, créer des sondages, des événements… et vous avez accès aux statistiques de l’utilisation du réseau.  

C’est le réseau choisi par Brussels Airlines « pour stimuler le dialogue et donner la possibilité aux employés de poster et de réagir », d’après Ilse Verhelst, sa chargée de la communication interne. Yammer permet aussi à l’employeur de « communiquer vite et de manière assez informelle, de montrer le côté « humain » de l’entreprise. Les employés ont ainsi la possibilité de communiquer rapidement avec le management »

Speakap 

Assez similaire à Yammer, cette plateforme permet d’informer les employés via des notifications, de partager des dossiers, d’envoyer des messages à une personne ou à un groupe. Chaque personne a également un profil composé, d’une part, de son fil d’actualité et, d’autre part, de ses informations professionnelles (coordonnées, fonction dans l’entreprise…). 

« Cet outil nous permet d’atteindre et de connecter tout le monde, y compris les centaines d’étudiants qui travaillent pour Kinepolis. Speakap a été développé spécifiquement pour des sociétés ‘retail’ réparties sur plusieurs sites différents et avec un grand nombre d’employés qui n’ont pas accès à un ordinateur. 70% de nos employés ne sont pas des employés de bureau », explique Anneleen Van Troos, Corporate Communication Manager chez Kinepolis.  

Jive 

Cet intranet collaboratif permet aux utilisateurs de publier des news professionnelles, de créer et partager des événements, de discuter et poser des questions aux collègues. 

« Jive permet de connecter tous les employés, y compris les techniciens de terrain et les opérateurs, à ce qui se passe dans l'entreprise. Via leurs appareils mobiles, ils peuvent lire, commenter, créer et partager, insiste Haroun Fenaux, Communication Manager chez Proximus. Par exemple, un technicien en intervention chez un client peut poser une question et recevoir de l’aide de ses pairs. »  

Slack 

Slack est une plateforme de communication, elle aussi collaborative, accessible sur ordinateur et sur smartphone. Chaque entreprise peut créer un groupe privé et y inviter tout ou partie de ses employés. Les conversations sont organisées par “chaînes”. A chaque chaîne, son sujet, les collègues peuvant communiquer, s’envoyer des photos, des vidéos, s’appeler en audio et en face cam.  

Une trentaine d’employés de la STIB utilise cet outil au sein des services de communication et de customer care. Guy Sablon, Social Media Coordinator au sein de l’entreprise, trouve Slack « très facile à utiliser. Il faut juste veiller à ce que ça ne parte pas dans tous les sens. Il faut bien structurer les échanges, en fixant les thématiques et les objectifs de chaque chaîne. C’est instantané. On partage des photos, des vidéos… C’est beaucoup plus efficace pour nous que de prendre le téléphone et d’expliquer ce que l’on voit. C’est un truc en plus. Ça n’exclut pas du tout qu’on s’appelle ou que l’on se voie mais pour la grande majorité de nos communications, Slack suffit amplement. » 

Sur le même sujet
Organisation
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «Il faut identifier, année par année, en lien avec le travail fait par l’administration de l’Enseignement, ce qui doit absolument être acquis pour permettre la suite du parcours scolaire.»

    La ministre de l’Education Caroline Désir: «On ne construit pas l’avenir sur du sable»

  2. De nombreuses troupes militaires ont été appelées à défendre le Capitole, ici du Minnesota.

    Washington en état de siège à deux jours de l’investiture de Joe Biden

  3. Les voyageurs de retour en Belgique, comme ici à Brussels airport, pourraient être soumis à de nouvelles règles.

    Renforcer les mesures pour les voyages à l’étranger: le kern va devoir trancher

La chronique
  • La chronique Carta Academica: «Vers des soins de santé durables en Belgique? Un monde en mutation»

    La pandémie de Covid a cruellement mis en évidence les dysfonctionnements de notre système de soins de santé. Si les soignants de terrain se sont jetés corps et âme dans la lutte contre la maladie, ils ont rarement eu les moyens d’y faire face adéquatement et en sécurité. Les conséquences pour la population sont énormes. La complexité de notre fameuse « lasagne institutionnelle », le sous-financement des soins et l’absence d’anticipation de crises sanitaires pourtant prédites par de nombreux spécialistes, y ont largement contribué. Il semble qu’actuellement, la volonté politique de remédier à ces difficultés existe. Le temps est donc venu d’ouvrir le débat sur les objectifs et l’organisation des soins de santé du futur (proche).

    Par ailleurs, nombreuses sont les voix qui se sont élevées pour demander que nous prenions collectivement la mesure de l’avertissement sévère que nous adressent l’...

    Lire la suite

  • Ne pas faire de la troisième vague un raz-de-marée de mal-être

    Moins 1,5 % de produit intérieur brut, en moyenne, pour le reste de ce siècle… C’est selon l’OCDE, le risque que court l’économie mondiale en raison de l’impact de l’épidémie sur la scolarité. Une mauvaise nouvelle de plus ? Pas si sûr… Si l’on excepte le cas particulier du printemps où dans le monde entier les écoles ont fermé leurs portes, la situation belge est moins préoccupante que celle de nombreux pays d’Europe. Les trois Communautés du pays – ouvertement soutenues par le pouvoir fédéral – ont fait le choix de maintenir...

    Lire la suite