Cinq apps pour doper sa productivité

Cinq apps pour doper sa productivité

Entre les écrans, internet et les téléphones, difficile de se donner à fond au travail. Pourtant ces outils peuvent facilement booster la productivité et doper sa motivation. Autant profiter de cette nouvelle année pour repartir sur de bonnes bases et laisser une chance aux applications pensées pour améliorer la vie au boulot.

 

Trello : la planificateur de projets pour tous

https://trello.com/

Trello est un incontournable pour les sociétés qui demandent à leurs collaborateurs de travailler en équipe. Grâce à Trello, distribuer les tâches à chacun tout en respectant le planning deviendrait presque un jeu d'enfant.

Chaque tuile représente un projet à mener à bien. L'interface, très personnalisable permet, en un coup d'oeil de visualiser tous les projets en cours, quelles sont les personnes qui y participent et quelles sont les deadlines à respecter. L'application est gratuite, mais de nombreuses fonctionnalités avancées ne se débloquent qu'après le passage à l'abonnement. Les tarifs pour particuliers s'élèvent à 20 dollars par mois Trello propose des tarifs préférentiels pour les entreprises.

En outre, l'application est compatible avec de nombreuses applications tierces comme Slack, Google drive ou drop

 

Zapier : l'automatisation

https://zapier.com/

Zapier peut se révéler une arme redoutable pour les plus bidouilleurs. Le service fonctionne à peu de choses près comme un système algorithmique. Zapier permet à la plupart des applications présentes sur votre smartphone de communiquer entre elles. Il est alors possible d'automatiser des tâches répétitives pour gagner du temps.

Si par exemple, on doit alerter son manager à chaque fois que l'on reçoit un mail marqué « urgent », on peut régler Zapier pour composer son numéro pour tout mail urgent reçu. On peut également la configurer pour envoyer un rappel Google agenda à tous les participants à une tâche Trello une semaine avant l'échéance de celle-ci.

 

Pense-bête : remember the milk

https://www.rememberthemilk.com/

Remember the milk, s'adresse quant à elle plutôt aux têtes en l'air. L'application prend la forme d'une application pense-bête relativement standard, mais propose des fonctionnalités intéressantes. Il est par exemple possible de la paramétrer pour envoyer un SMS de rappel pour éviter d'oublier... de ramener du lait ou de répondre à ce mail qu'on ignore depuis le matin.

Encore une fois, la possibilité de faire communiquer l'app avec d'autres comme Skype, Hangouts ou l'ensemble de la suite Google est un plus non négligeable.

 

Pour les fans de slides : bricks

https://bricks.ai/

Pour le meilleur et pour le pire, la vie au bureau serait bien différente sans les présentations PowerPoint. Et ceux qui veulent apporter une touche finale à leur présentation alors qu'ils sont dans le métro seront ravis d'apprendre que Bricks peut répondre à la plupart de leurs besoins. L'outil ne brille pas par l'originalité des présentations, mais l'application reconnaît tous les formats les plus utilisés ; Powerpoint, Google Slides, SharePoint, sont par exemple directement convertis.

Les présentations peuvent également être partagées entre collègues pour les modifier efficacement et en toute simplicité.

 

Pour rester concentrer Stay focusd et Forest

https://chrome.google.com/webstore/detail/stayfocusd/laankejkbhbdhmipfmgcngdelahlfoji?hl=en

Smartphones, ordinateurs ou tablettes... Aujourd'hui, les outils de travail sont aussi les objets que l'on utilise pour se détendre. Difficile de rester concentré dans ces conditions. Heureusement, il existe des solutions pour se préserver au maximum des distractions. Stayfrocusd prend la forme d'une extension chrome qui permet de limiter le temps passé sur certains sites (au hasard, les réseaux sociaux).

https://www.forestapp.cc/

Encore faut-il résister à la tentation de plonger sa main dans la poche pour récupérer son téléphone portable. Pour se donner un petit coup de pouce, on peut par exemple installer Forest. L'application permet de se créer une forêt. On définit, avant de travailler, le temps que l'on souhaite y consacrer. On plante une graine puis on bosse. Pendant que le timer tourne, chaque coup d'oeil à son téléphone tue un peu plus la plante. Cupabilisation assurée, et productivité assurée.

 

 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La police contrôle les automobilistes sur l’avenue Franklin-Roosevelt à Bruxelles, samedi 28 mars.

    La police bruxelloise a déjà dressé plus de 5.600 P-V administratifs liés aux règles du confinement

  2. Lorsque le patient peine à se souvenir de ses allées et venues, le traceur de contacts lui fait relater par le menu sa routine durant une semaine normale.

    Coronavirus: les traceurs de contacts qui enrayent la progression de la pandémie

  3. Alexandre Ghuysen, urgentiste.

    «J’ai vu une infirmière qui avait le nez à moitié scié par son masque»

La chronique
  • Couvrez ces corps que je ne saurais voir

    Pékin a-t-il sciemment minimisé les effets du Covid-19 sur son territoire ? La rumeur enfle dans les pays occidentaux, singulièrement depuis la diffusion de photos montrant de longues files d’habitants de Wuhan attendant de pouvoir récupérer l’urne funéraire d’un proche décédé. Officiellement, on ne dénombra que 2.500 victimes dans cette ville aussi peuplée que toute la Belgique, qui fut l’épicentre de l’épidémie…

    Dans un premier temps, l’Organisation mondiale de la santé avait salué l’attitude ouverte et volontariste de la Chine, qui tranchait avec la manière dont, en 2003, le pouvoir avait répondu à la crise du Sras, une pneumonie aiguë causée par un autre coronavirus. Le 1er janvier 2020, dans un réflexe atavique, les autorités avaient pourtant commencé par incarcérer le premier lanceur d’alerte de la pandémie, le médecin Li Wenliang – qui a finalement succombé à la maladie…

    Le régime communiste traîne une longue tradition de manque de transparence dans la gestion des catastrophes sanitaires qui se sont déclenchées sur son territoire – et...

    Lire la suite

  • Coronavirus: la conversion des «imbéciles»

    La Conjuration des imbéciles » – « A Confederacy of Dunces » – est un roman de John Kennedy Toole. Epuisé par l’impossibilité de faire publier son livre, l’écrivain se suicide en 1969, à 31 ans. Mais le roman, finalement publié, connaît un immense succès : il sera couronné par le prix Pulitzer et salué comme un des plus grands classiques de la littérature humoristique américaine.

    Le titre est une référence à une citation de l’écrivain Jonathan Swift, mise en épigraphe...

    Lire la suite