Bart De Wever sur les négociations fédérales: «Au lieu de s’attaquer aux problèmes, le PS a tourné le dos»

Bart De Wever sur les négociations fédérales: «Au lieu de s’attaquer aux problèmes, le PS a tourné le dos»
Photo News

Je ne prépare pas de nouvelles élections. Je vois la réalité telle qu’elle est. Ce pays a besoin d’une transformation fondamentale et cela nécessite les forces politiques les plus importantes en Flandre et en Wallonie. Nous étions sur le point de nous l’avouer mutuellement, mais au lieu de s’attaquer aux problèmes, le PS a tourné le dos », a expliqué Bart De Wever ce lundi soir dans l’émission de la VRT Terzake.

Selon De Wever, il y a eu une « entente » entre les trois parties selon laquelle le pays est devenu « ingouvernable », qu’il est « inutile » de continuer ainsi et que « le pouvoir administratif de la Belgique s’érode visiblement » à un moment où des choix importants doivent être faits, par exemple en ce qui concerne le budget et les coûts du vieillissement. Selon De Wever, des textes concrets et un tableau budgétaire étaient sur la table. « Est-ce que c’est tout ce qui a été résolu ? Non. Était-ce une base sur laquelle procéder ? Oui ».

Selon De Wever, cependant, Magnette « a fui cette conviction fondamentale qui est la sienne » et « il n’a pas osé dire la vérité à ses partisans ». « J’aurais eu le courage de traverser le Rubicon, mais Magnette est revenu juste avant et a ensuite méprisé Koen Geens ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous