Coronavirus: le bilan s’aggrave en Chine, des Américains en quarantaine

Coronavirus: le bilan s’aggrave en Chine, des Américains en quarantaine

Le bilan de l’épidémie de nouveau coronavirus a atteint 1.886 morts mardi en Chine continentale, et plus de 300 Américains évacués d’un paquebot contaminé par le virus au Japon ont entamé une nouvelle période de quarantaine aux Etats-Unis.

En Chine continentale, 98 nouveaux décès ont été enregistrés mardi, dont 93 dans la province du Hubei, épicentre de l’épidémie où 1.807 nouveaux cas de contagion ont par ailleurs été recensés.

Hors du Hubei, seules 79 nouvelles personnes contaminées ont été recensées mardi, contre 890 le 4 février. Les autorités chinoises, qui ont bouclé le Hubei pour tenter de contenir l’épidémie, voient dans cette forte diminution du nombre de nouveaux malades le signe que la propagation du virus est en voie d’être contrôlée.

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a toutefois mis en garde lundi contre un excès d’optimisme. Selon lui, la tendance à la baisse des nouveaux cas « doit être interprétée avec beaucoup de prudence ». « Les tendances peuvent changer quand de nouvelles populations sont affectées. Il est trop tôt pour affirmer que ce recul va se poursuivre. Tous les scénarios sont encore possibles », a-t-il déclaré à des journalistes.

Le nombre de contaminations s’élève à au moins 72.300 cas en Chine continentale et environ 900 ont été signalés dans une trentaine d’autres pays ou territoires. En dehors de Chine continentale, on ne recense que cinq décès : un à Hong Kong, un aux Philippines, un au Japon, un à Taïwan et un en France.

Le paquebot Diamond Princess : important foyer de contamination

Le principal foyer de contamination hors de Chine reste le paquebot Diamond Princess, placé en quarantaine début février dans la baie de Yokohama près de Tokyo, après un test positif sur un croisiériste débarqué à Hong Kong. Ses plus de 3.700 passagers avaient reçu l’ordre de rester dans leur cabine pendant deux semaines, mais cela n’a pas empêché la propagation du virus : au moins 454 personnes ont été contaminées, dont 99 cas révélés lundi.

Alors que les critiques montent sur la gestion du paquebot, plusieurs pays ont commencé à évacuer leurs ressortissants coincés sur le navire. Plus de 300 Américains ont ainsi été rapatriés par avion jusqu’à deux bases militaires, en Californie et au Texas, où ils ont entamé lundi une nouvelle quarantaine de 14 jours, la durée maximale supposée de l’incubation.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous