Accueil Économie Entreprises

Rachat de Bombardier par Alstom: craintes sociales limitées en Belgique

Le rachat des activités ferroviaires du canadien Bombardier par le français Alstom aura des répercussions en Belgique, certainement, mais lesquelles ? En Belgique, les deux groupes dont on vient d’annoncer la fusion sont associés au même projet de livraison des nouvelles voitures à deux étages, les « M7 » pour la SNCB. Qui se poursuivra, évidemment.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Le constructeur ferroviaire français Alstom a annoncé lundi avoir signé un protocole d’accord avec Bombardier et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) pour racheter 100 % de Bombardier Transport, la branche ferroviaire du conglomérat canadien, pour un prix compris entre 5,8 et 6,2 milliards d’euros. Le groupe canadien, en difficulté financière, compte affecter le produit de la vente à la réduction de sa dette, qui s’élevait à 9,3 milliards de dollars américains, fin 2019. « Il n’y a pas du tout d’idée de restructurations ou de menace sur l’emploi dans cette acquisition, bien au contraire », a assuré Henri Poupart-Lafarge à des journalistes. « Ce n’est pas une fusion défensive dans laquelle nous essaierions de gagner des synergies de coûts par des restructurations, c’est une fusion offensive dans un marché en croissance ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, mardi 18 février 2020, 17:40

    Il faut reconnître que les trams 3.000 et 4.000 de la STIB, ont été mis en service sans que cela pose de problème ce qui n'a pas été le cas des 7.900 produit des ACEC !!! Bombardier = bon matériel !!! D'autre part, la hauteur des quais dépend de la SNCB et non des constructeurs ferroviaires !!! Voir cahier des charges SNCB.

  • Posté par Bartet Guy, mardi 18 février 2020, 14:15

    Peut-on espérer qu'ils offriront un accès à hauteur de quai ? Je suppose, hélas, que je rêve. Je sais bien que les quais ne sont pas tous à la même hauteur, raisons historiques je suppose, mais en tant que maître d'ouvrage et client, la SNCB pourrait imposer dans son cahier des charges une hauteur de plancher égale à celle de la majorité des quais. Et à partir de là, adapter les quais au fur et à mesure des rénovations et constructions.

Aussi en Entreprises

Google aussi veut sa part du gâteau «métavers»

Alphabet, la maison mère du moteur de recherche, n’est pas connu pour ses succès en matière de matériel. Mais cela n’empêche pas la société de travailler en secret sur un casque de réalité mixte. Sans doute de peur de louper la prochaine technologie de rupture.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs