La publicité de nouveau autorisée pour les casinos et salles de jeux en ligne (PRESS)

L'arrêté royal du 21 décembre 2018 interdisait à ces derniers de faire de la promotion ailleurs que sur leurs sites internet. Les opérateurs de paris en ligne, eux, étaient encore autorisés, sous conditions, à faire de la publicité sous ses diverses formes: télévisée, par affichage, sur d'autres sites internet...

Rocoluc, opérateur de salles de jeux physiques et en ligne, a dès lors introduit un recours en annulation devant le Conseil d'Etat accusant le texte de discrimination entre d'une part les exploitants de casinos et de salles de jeux en ligne, et d'autre part les opérateurs de paris en ligne.

Le Conseil d'État a balayé les études citées par l'État pour défendre sa position et qui démontreraient que les jeux de type casino sont plus dangereux pour le joueur que les paris sportifs. Il a au contraire retenu que les "paris directs" sont plus addictifs que les autres paris.

L'instance a dès lors annulé l'article qui interdisait aux casinos en ligne de faire de la publicité ailleurs que sur leur site.

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous