Tour de l’Algarve: Remco Evenepoel aura droit à un test de niveau mondial

photo news
photo news

Au milieu des orangers et oliviers, sur des routes variées et vallonnées idéales pour une montée en puissance vers un pic de forme printanière, le Brabançon fera face à un défi difficile et donc, particulièrement motivant pour ce compétiteur-né, qui n’aime rien de plus que l’adrénaline du combat.

Si la victoire ramenée d’Amérique du Sud début février suscite le respect (tout en ayant généré une réelle « Remco-mania » en Argentine), force est d’admettre que l’opposition y était peu relevée. Le challenge lusitanien sera autrement plus ardu, et de facto significatif pour le surdoué de Schepdael (déjà 7 succès chez les pros, à 20 ans à peine…).

Une sérieuse opposition

La start-list portugaise est alléchante : Michal Kwiatkowski et Geraint Thomas (deux anciens doubles vainqueurs de l’épreuve), Vincenzo Nibali, Mathieu van der Poel, Miguel Angel Lopez, Dan Martin, sans omettre évidemment « nos » Belges Philippe Gilbert, Tim Wellens, Jasper Stuyven ou Greg Van Avermaet… Bref, une opposition de calibre mondial, toutes générations confondues, à laquelle Remco Evenepoel a hâte de se frotter.

Le tracé de cette 46e édition est en tout cas idéalement dessiné pour lui : outre deux journées pour sprinters, le carnet de route propose en effet deux étapes pour prendre de la hauteur (vers l’Alto da Foia, 7,4 km à 6%, puis en direction de l’Alto do Malhao, soit 2,6 km à 9,4%) et un chrono individuel final de 20 bornes, autour de Lagoa. Une innovation que Remco (champion d’Europe et vice-champion du monde de l’exercice) accueille avec un sourire qui en dit long…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous