Accueil Opinions Éditos

Le prix de la souveraineté technologique européenne

La Commission dévoile son « Livre blanc ». Pour créer, et conquérir, un marché unique de la donnée, dans le respect des valeurs européennes.

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 3 min

Sans vouloir plomber l’ambiance, commençons par la mauvaise nouvelle : en 20 ans, l’Europe a perdu la première manche de la révolution numérique. Naïve, elle a subi la montée en puissance des géants de la Silicon Valley, sans voir venir ceux de Chine. Docile, elle leur a abandonné sa souveraineté économique, technologique, culturelle. Les Etats-Unis abritent la moitié des licornes de la planète, ces start-up non cotées valorisées à plus d’un milliard. La Chine rafle la moitié des demandes de brevets dans le monde. Les Européens, eux, paient le prix fort, celui de leurs données personnelles, cet or noir de la nouvelle économie exploité essentiellement hors Europe. Le manque de vision commune a été sans pitié.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs