Julien Nicaise prend la tête de l’enseignement officiel

Julien Nicaise prend la tête de l’enseignement officiel
Bruno D’Alimonte

Après le fiasco de l’automne dernier – Renaud Witmeur retenu pour ce poste y avait renoncé pour des questions relatives à ses émoluments et pour rejoindre Nethys –, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a mené tambour battant une procédure de recrutement d’un nouveau patron pour Wallonie-Bruxelles Enseignement (le réseau officiel).

Suite au vote positif du parlement la semaine dernière, Julien Nicaise, administrateur de l’Ares depuis 2013, a été désigné au poste d’administrateur délégué de Wallonie-Bruxelles Enseignement.

Julien Nicaise devient ainsi le patron de la plus grosse entreprise du pays puisque ce pouvoir organisateur emploie 30.000 personnes (25.000 équivalents temps plein). Il aura pour mission de redéployer ce réseau désormais autonomisé (il ne dépend plus de la ministre de l’Education) et de lui rendre une ambition un peu ternie au fil des années : il n’éduque « plus que » 14 % de la population scolaire des réseaux subventionnés (communes, provinces et enseignement catholique) qui se partagent l’essentiel du gâteau.

Agé de 40 ans, est licencié en sociologie de l’ULiège et détient un master en management public de Solvay (ULB). Ses priorités : s’inscrire dans la ligne politique de la déclaration gouvernementale, modifier fondamentalement la gestion des ressources humaines dans l’enseignement officiel et soutenir les directions d’établissement dans leurs missions de management.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous