Accueil Monde Europe

Turquie: Osman Kavala, le mécène à abattre

L’homme d’affaires et mécène turc Osman Kavala reste en prison malgré un acquittement. Ses proches dénoncent une décision sur ordre du pouvoir pour faire taire cette figure de la société civile.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C’est une farce tragique en trois actes qui s’est jouée, ces derniers jours, au pays de Recep Tayyip Erdogan. Ce n’est pas la première fois que le théâtre judiciaire turc offre une représentation de ce genre, mais l’identité du protagoniste a donné à l’affaire un retentissement européen.

En milieu d’après-midi, le 18 février, trois juges d’Istanbul acquittaient 16 personnes des charges de « tentative de renversement du gouvernement ». Parmi elles, Osman Kavala, principal accusé de ce procès hors normes où la justice avait entrepris de mettre au jour les « financeurs » et les « organisateurs » des manifestations antigouvernementales du parc Gezi en 2013. L’acte d’accusation était aussi lourd que vide et Osman Kavala, homme d’affaires, philanthrope, seul prisonnier de ce procès, allait donc être libéré. Libre, enfin, après 840 jours de détention préventive.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs