Accueil Monde

Burundi: la diplomatie africaine ménage le président Nkurunziza

Les pressions sur le régime restent timides. La mission de l’Union africaine a revu ses exigences à la baisse. Et le pouvoir n’est guère pressé de relancer le dialogue politique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

En dépit des sanctions économiques qui frappent durement le pays, le président burundais Pierre Nkurunziza n’a pas encore à s’inquiéter des pressions de la communauté internationale, et moins encore de l’Union africaine : succédant au secrétaire général de l’ONU, une délégation de quatre chefs africains mandatés par leurs pairs pour trouver une issue pacifique à la crise, ont passé deux jours au Burundi et leur position marque un net recul par rapport à des prises de position précédentes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs