Un Liégeois suspecté de plus de 300 faits de viols sur sa fille

Un Liégeois suspecté de plus de 300 faits de viols sur sa fille
Belga

Le parquet a requis vendredi devant le tribunal correctionnel de Liège une peine de 5 ans de prison contre un Liégeois âgé de 53 ans suspecté d’avoir commis des faits de viols et d’attentat à la pudeur sur sa fille alors qu’elle était âgée de 7 à 13 ans. Selon l’avocat de la victime, le prévenu aurait commis plus de 300 scènes de viols.

Les faits reprochés au prévenu se seraient déroulés entre 2010 et 2016, lorsque l’enfant était âgée de 7 à 13 ans. La victime s’était confiée à un animateur de plaine de vacances sur les sévices que lui aurait imposé son père.

C’est à la veille d’un voyage dans un parc d’attractions parisien que la jeune fille avait révélé ses craintes de se retrouver encore seule avec son père. Elle avait alors affirmé que, depuis six ans, elle subissait toutes les semaines des faits de viols et d’attouchements de la part de son père. Selon l’avocat de la jeune fille, cela représente plus de 300 faits.

Le jugement sera prononcé au mois de mars

Le parquet a mis l’accent sur un rapport d’expertise psychologique qui souligne la crédibilité de la jeune fille et a requis contre son père une peine de 5 ans de prison, éventuellement assortie d’un sursis.

Le prévenu a contesté les faits et a prétendu à des accusations mensongères de sa fille. Son avocat, Me Agliata, a souligné que le prévenu a subi un test du polygraphe qui a révélé qu’il était sincère dans ses dénégations. L’avocat a évoqué la nouvelle loi en passe d’être publiée au moniteur sur l’utilisation du polygraphe et a plaidé l’acquittement de son client. Le jugement sera prononcé au mois de mars.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous