Sommet européen: Macron, Merkel, Wilmès, Bettel et Conte s’accordent une rapide pause

Sommet européen: Macron, Merkel, Wilmès, Bettel et Conte s’accordent une rapide pause
Elodie Lamer

Le budget européen se négociait en mini conclaves, vendredi après-midi. Affamés, Sophie Wilmès, la première ministre belge, Angela Merkel, la Chancelière allemande, Emmanuel Macron, le président français, Xavier Bettel, le Premier ministre luxembourgeois et leur homologue italien Giuseppe Conte, ont donc choisi un snack rapide à la cantine avant que ne reprenne la réunion à Vingt-sept, comme en témoigne cette photo transmise au Soir par une source européenne.

Les discussions restaient tendues, avec les quatre « frugaux » (Pays-Bas, Autriche, Suède et Danemark) qui refusaient d’être vus individuellement. Les coalitions s’exposaient çà et là, notamment les « amis de la cohésion » (les derniers arrivés dans l’UE et les pays du Sud) qui prônaient plus d’ambition.

De son côté, Sophie Wilmès a participé à une réunion avec l’Espagne, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Luxembourg, le Portugal et la Grèce. Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a tweeté qu’ensemble, ces pays représentaient « 65% de la population européenne » et voulaient « un budget qui répond aux besoins réels des citoyens de l’UE ». Sophie Wilmès a quant à elle estimé qu’il fallait un texte qui puisse tenir compte « à la fois de nos ambitions pour l’Europe et des réalités des États membres ». La facture belge au budget européen pourrait en effet grimper de 1,2 milliard par an.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous