Accueil Belgique Politique

Former un gouvernement. Comment font-ils ailleurs?

Déjà 272 jours depuis les élections. Les négociateurs patinent toujours. Notre processus de formation gouvernementale semble en panne. Comment cela se passe-t-il dans d’autres pays, où des procédures ou délais ont été prévus ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Aux Pays-Bas et en Espagne, le Roi n’est plus mêlé à la formation du gouvernement, et les Espagnols retournent aux urnes quelques mois après les élections si aucun exécutif n’a pu émerger. En Irlande et en Suisse, les négociations ne portent pas sur les dossiers de fond, pour lesquels on demandera plus tard l’avis du citoyen ; le programme gouvernemental n’est donc pas très étayé. Et en Israël, le plus grand parti est automatiquement chargé de former la coalition, dans un délai limité ; s’il ne réussit pas, le deuxième plus important prend la main et ainsi de suite.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bayens Remi, samedi 22 février 2020, 11:46

    La comparaison entre différents systèmes est trés intéressante. Nous voyons qu'une fois les résultats des élections connu, ils entrent dans une autre phase: formation d'un gouvernement. Ce qui a changé en Belgique est qu'une fois les résultats connus, on continue la campagne électorale au lieu du pragmatisme qui règne da,s les autres pays. En Belgique les partis essayent encore toujours de convaincre leurs électeurs alors que nous sommes dans une phase pragmatique: la différence entre les rêves et la réalité.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs