Accueil Sports Autres sports Voile

Emma Plasschaert: «Naviguer, c’est de la poésie»

Emma Plasschaert dispute cette semaine à Melbourne les Mondiaux de Laser Radial. Une simple « préparation aux Jeux » pour l’Ostendaise, candidate à une médaille olympique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Lorsque nous l’avions croisée dans le cadre du stage préolympique de Belek, début décembre, Emma Plasschaert dégageait une forme de sérénité plutôt étonnante dans le chef d’une jeune fille de 26 ans… enfin confrontée à une horde de médias ! « La voile est un petit sport qui compte parmi ceux dont on parle une fois tous les 4 ans seulement ; on m’avait prévenue et j’étais donc préparée à cela », avait commenté avec bonhomie cette bachelière en sciences géographiques, qui a mis son master d’ingénieur industriel entre parenthèses en cette année olympique. « Cela me permet de mieux profiter de mes entraînements, et surtout de réfléchir plus longuement à tous ces détails qui font la différence dans notre sport. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Voile

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs