Paul Magnette: «Je refuse de me laisser imposer la vision séparatiste de la N-VA»

Paul Magnette.
Paul Magnette. - Hatim Kaghat.

Ce samedi matin, le président de la N-VA, Bart De Wever, expliquait dans une interview à nos confrères de Het Laatste Nieuws que « Magnette préférait encore plus perdre la Flandre que nous aimerions perdre le PS ».

Il y déclarait aussi voir une grande différence avec le prédécesseur de Magnette, Elio Di Rupo. « Di Rupo n’aurait jamais fait cela. C’est une personne complètement différente. Di Rupo est né à gauche. En tant que fils de migrant, de travailleur. Magnette est de gauche. Di Rupo porte un regard différent sur la Belgique. Il y est sincèrement attaché. Je n’ai jamais remarqué ce souci chez Magnette. Il ne se soucie pas de la Belgique » a déclaré le président de la N-VA.

« Si vous voulez faire éclater la Belgique dès que possible, alors faites comme Magnette », a-t-il continué. Des propos auxquels le président du PS n’a pas tardé à répondre. Mentionnant sur Twitter : « Je crois en l’avenir de la Belgique et c’est bien pour ça que je refuse de me laisser imposer la vision séparatiste de la N-VA. »

Plus que jamais

Gwendolyn Rutten, la présidente de l’Open VLD, a également répondu à l’interview de De Wever sur Twitter et Intagram. Elle a réaffirmé son amour de la Belgique en néerlandais, en français, en allemand et en anglais en y joignant la citation de Jules César « Horum omnium fortissimi sunt Belgae » (« De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves »).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous