Liga: Messi étrille Eibar avec un quadruplé et offre la victoire au Barça (5-0, vidéos)

EPA
EPA

Messi, qui d’autre ? Après quatre matches et 388 minutes sans marquer, et une semaine agitée, le sextuple Ballon d’Or Lionel Messi a relancé le FC Barcelone grâce à un quadruplé (14e, 37e, 40e, 87e) réalisé presque exclusivement sur des exploits individuels, avant le dernier but d’Arthur (89e).

La réaction idéale, à trois jours du déplacement à Naples pour le 8e de finale aller de Ligue des champions (mardi 20h00 GMT) et à une semaine du clasico de Liga chez le Real Madrid (le 1er mars à 20h00 GMT), repassé provisoirement deuxième du championnat à deux points derrière les Blaugranas (55 pts) avant son déplacement à Levante samedi soir (20h00 GMT) en Liga.

La « Pulga » (puce, en espagnol) a de larges épaules : visé parmi d’autres joueurs du Barça par la campagne calomnieuse sur les réseaux sociaux de l’entreprise I3 Ventures, avec qui le FC Barcelone a coupé les ponts mardi, et après avoir soutenu que le Barça doit progresser car « aujourd’hui, (il) ne peut pas lutter pour la Ligue des champions », Messi s’est comporté en véritable capitaine samedi en portant les siens sur le terrain, qui ont retrouvé une certaine complicité dans le jeu court.

Le FC Barcelone a retrouvé des couleurs, mais le match aurait pu prendre une autre tournure : Eibar, à la lutte pour le maintien (16e provisoire), a vu deux de ses buts annulés (5e, 64e), et un coup franc dangereux de Cote (62e) dans les bras de Marc-André ter Stegen aurait pu apporter un bémol au récital de Messi.

Mais il n’en a rien été. Avec ces quatre buts, l’Argentin tient plus que jamais les rênes du classement des meilleurs buteurs de Liga (17 réalisations), quatre longueurs devant le Français Karim Benzema (13 buts avant le match à Levante, samedi soir).

Et son beau quadruplé a quelque peu éclipsé la bronca du Camp Nou, qui a agité des mouchoirs au coup d’envoi pour protester à sa manière contre le président Josep Maria Bartomeu et la direction du club, ainsi que l’entrée en jeu de la recrue danoise Martin Braithwaite, présenté jeudi en Catalogne, entré en jeu à la 72e minute et auteur de la passe décisive sur le dernier but de Messi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par Didier Schyns

    Standard

    Michel Preud’homme va rester au Standard, mais pas comme coach

  • @Belga

    Par Didier Schyns

    Football belge

    Logan Bailly: «Le président de Namur a proposé qu’on vende du vin pour nous payer nous-mêmes»

  • Jadon Sancho (triplé à Paderborn) et Hazard (1 but et 1 assist) soignent leurs stats. @News

    Par Philippe Gerday

    Allemagne

    La Bundesliga en mode «extérieur»

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous