Judo: Gaby Willems se pare d’argent au Grand Chelem de Düsseldorf

Belga
Belga

C’est la médaille qu’elle attendait depuis longtemps ! Ce samedi, Gabriella « Gaby » Willems, 22 ans, a décroché l’argent dans la catégorie des moins de 70 kg au Grand Chelem de Dusseldorf, la première breloque de sa carrière dans un tournoi de ce niveau. Une place de deuxième qui va permettre à la Liégeoise, 29e mondiale, d’engranger 700 précieux points dans la course à la sélection pour les Jeux de Tokyo là où, dans la même catégorie, Roxane Taeymans (IJF 30) s’est inclinée dès son premier combat sur disqualification (trois avertissements) face à l’Allemande Scoccimarro (14) après avoir bénéficié de deux « bye » lors des deux premiers tours.

Willems, elle, a accompli un véritable parcours du combattant avec pas moins de six combats tout au long de la journée. Visiblement déterminée, ne commettant aucune erreur, elle a sorti successivement la Mongole Tsend-Ayush (68, disqualification), la Britannique Howell (12, ippon en 14 secondes !), la Tunisienne Landolsi (41, ippon sur clé de bras, l’une de ses spécialités), l’Irlandaise Fletcher (22, ippon) et la Coréenne Kim Seong-yeon (28, ippon sur immobilisation) avant de se retrouver en finale contre la Japonaise Arai, nº 1 dans son pays et 8e mondiale, double championne du monde en 2017 et 2018.

« Contente d’avoir su me libérer »

En finale, la Belge a démarré en force, dominant sa rivale à la garde pendant la première moitié du combat. Arai est alors montée en puissance, manquant de peu de prendre l’avantage sur un uchi mata puis de poser un étranglement juste avant le gong final. Dans le golden score, Willems allait jeter toutes forces dans la bagarre, forçant presque un mouvement d’épaule. Mais quelques instants plus tard, elle allait commettre une petite erreur fatale en se relevant trop tôt du sol, permettant à son adversaire de lui placer un fauchage intérieur. Une victoire par le plus petit écart pour la Japonaise au bout d’une finale terriblement serrée qui devrait rassurer la Liégeoise sur ses capacités.

« Je n’ai toujours pas très bien compris comment elle (Arai) a marqué… », insistait-elle après la cérémonie protocolaire et son contrôle antidopage. « Mais sur l’ensemble de la journée, je suis contente d’avoir réussi à me libérer. Avant, j’avais souvent peur de mal faire, de me rater, mais cela n’a pas été le cas ici. J’ai effectué un gros travail mental ces derniers temps grâce à l’aide de la fédération. Les résultats, c’est une chose, mais il faut aussi avoir de bonnes sensations et ici, elles l’étaient, c’était très agréable. »

Même si elle a fait un grand pas en direction de Tokyo, Gaby Willems ne veut toutefois pas encore penser aux Jeux olympiques. « Je le ferai quand je pourrai le faire, c’est-à-dire à la fin de la période de qualification, pas avant… »

La Liégeoise, on l’a dit, attendait cette récompense et ce tournoi référence depuis quelques années. Troisième aux Mondiaux juniors 2017, à côté de ses trois médailles dans des European Open où elle s’était fait les dents, elle n’était, jusqu’ici, montée que deux fois sur un podium international, et chaque fois en Grand Prix, la catégorie en dessous des Grands Chelems : à Cancun (2e) en octobre 2018 et à La Haye (3e) un mois plus tard. Autant dire que c’est une étape importante de sa carrière que la judokate affiliée à Andrimont vient de franchir !

Van Tichelt en fâcheuse posture

Pour Dirk Van Tichelt (IJF 55), 35 ans, les choses se sont nettement moins bien passées en Allemagne. Le médaillé de bronze des moins de 73 kg aux JO de Rio, qui a entamé une course-poursuite héroïque vers Tokyo après avoir été longtemps absent suite à une déchirure des ligaments croisés du genou survenue en février 2019, a été battu d’entrée comme au Grand Chelem de Paris, il y a deux semaines.

Opposé à l’Ukrainein Khomula (IJF 33), de… 11 ans son cadet, il s’est fait surprendre par un blocage de jambes après 14 secondes avant d’être pris en immobilisation. Un sale coup pour l’« ours de Brecht » qui va devoir continuer à chasser les points dans les prochaines semaines s’il veut participer à ses quatrièmes Jeux olympiques consécutifs.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous