Aimé Anthuenis, ancien coach d’Anderlecht, croit encore aux Playoffs 1 pour les Mauves: «Le RSCA va y arriver»

Aimé Anthuenis, ancien coach d’Anderlecht, croit encore aux Playoffs 1 pour les Mauves: «Le RSCA va y arriver»

Sept points : voici ce qu’il reste à combler à Anderlecht pour accrocher la 6e place occupée par Genk (qui s’est imposé vendredi soir face à Courtrai, 0-1). Un « trou » conséquent, d’autant que deux équipes sont intercalées entre le RSCA et les Limbourgeois. Malines, qui a gagné 4-0 contre Waasland/Beveren, est septième avec six points d’avance et Zulte Waregem, qui a fait match nul contre Ostende, 1-1, est huitième avec une petite unité en plus que les Mauves.

Mais, pour Aimé Anthuenis, l’ancien entraîneur du RSCA entre 1999 et 2002, rien n’est encore perdu. En effet, ce dernier croit dur comme fer en une qualification des Bruxellois pour le top 6. « Je pense que le Sporting va réussir à accrocher les Playoffs 1 », lance-t-il. « Et ce, car il a un programme plus facile que ses adversaires. D’après moi, la défaite de Genk le week-end dernier contre le Standard va peser lourd dans la balance. Les départs de Berge et Samatta ont fait mal au club limbourgeois. Je pense que cette 6e place va se jouer entre les Mauves et les Malinois et que ce sont les Bruxellois qui vont finalement la décrocher. Certes, les Sang et Or ont gagné contre Anderlecht le week-end dernier. Mais le RSCA avait été réduit à dix. Avant ce match, Malines restait sur quatre défaites de rang. Je pense que si Anderlecht réalise un 9 sur 12, il devra être de la partie en PO1. Et vu son programme, c’est tout à fait faisable. »

Après la réception d’Eupen ce dimanche, Anderlecht se déplacera à Waasland/Beveren, puis accueillera Zulte Waregem et terminera à Saint-Trond. Mais si Aimé Anthuenis pense que les Mauves s’en sortiront, il n’est pas pour autant séduit par le spectacle qu’Anderlecht propose depuis le début de la saison. « Ce n’est pas un grand Sporting », ajoute-t-il. « Pour moi, l’erreur a été de mettre Trebel en tribunes et de se séparer de Kums. Je n’en connais pas les raisons extra-sportives mais, sportivement parlant, ces deux absences se font ressentir. Ils avaient totalement leur place sur le terrain. Je pense qu’un mélange entre eux et de très bons jeunes à l’instar de Sambi Lokonga, qui me fait une très bonne impression, ou Doku, qui est capable à lui seul d’exploser une défense, aurait pu parfaitement fonctionner. »

Mais ces associations n’auront jamais vraiment été de mises et ce sont les jeunes Mauves, à eux seuls, qui devront aller chercher cette 6e place tant convoitée.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous