Accueil Société

Le carnaval, période critique pour les Juifs depuis des siècles

De l’Antiquité au Moyen Age et sous l’emprise nazie, les Juifs ont été l’objet de persécutions carnavalesques. A Bruxelles aussi, douze d’entre eux, accusés d’une profanation lors du Vendredi saint de 1370, furent conduits au bûcher.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

L’apparition polémique de Juifs caricaturés à outrance, dans les défauts qui leur sont à l’excès attribués, au cours du carnaval d’Alost depuis l’année 2019 s’inscrit dans une permanence séculaire de défiance et de dénigrement de l’Israélite dénoncé comme pervers, déicide, voleur, faussaire ou tueur d’enfants.

Les traces les plus anciennes racontent, sous le règne de l’empereur Hadrien en 117, la plainte portée devant lui par des Juifs en cause d’un « roi de carnaval » (au sens des Lupercales antiques), scénarisation festive jugée insultante et provocatrice adressée au Juif Lukas, élevé au rang de roi par les rebelles de Cyrène et proclamé roi. Les Alexandrins Théon et Paul qui en furent les initiateurs furent tancés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Naeije Robert, dimanche 23 février 2020, 21:04

    Merci M Metdepenningen pour pour cette mise au point indispensable. Les photos en noir et blanc des carnavals nazis sont glaçantes. A montrer à tous ceux qui pensent que les chars anti-sémites du carnaval d'Alost sont licites en vertu de la libetté d'expression

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs