Coronavirus: les décès se multiplient et la propagation touche de nouveaux pays

Coronavirus: les décès se multiplient et la propagation touche de nouveaux pays
AFP

La ville, placée de facto en quarantaine depuis le 23 janvier avec ses 11 millions d’habitants, avait annoncé dans la matinée que les non-résidents pourraient quitter la ville sous conditions. Cette annonce a été déclarée «invalide», a précisé la mairie ultérieurement dans un communiqué.

De nouveaux pays touchés

Le Koweït et le royaume de Bahreïn ont annoncé lundi les premiers cas de personnes infectées par le nouveau coronavirus, en précisant qu’elles revenaient de l’Iran voisin qui a enregistré 43 cas et huit décès.

De nombreux citoyens des pays arabes du Golfe, de confession chiite, se rendent fréquemment en Iran pour des pèlerinages sur les lieux saints chiites du pays. La multiplication de cas d’infection en Iran, devenu le principal foyer de l’épidémie dans la région, a poussé de nombreux pays voisins à fermer leurs frontières ou à restreindre les échanges avec ce pays.

Un premier cas de coronavirus a par ailleurs été détecté dans l’ouest de l’Afghanistan chez un patient arrivé récemment d’Iran, a annoncé lundi Firozuddin Feroz, le ministre de la Santé afghan.

La Corée en première ligne

La Corée du Sud est devenue lundi le pays le plus touché par le coronavirus en dehors de la Chine, où la ville de Wuhan, coupée du monde depuis un mois, a annoncé en revanche un premier allègement des mesures de quarantaine.

Avec 161 nouveaux cas de contamination en 24 heures, la Corée du Sud dénombre désormais près de 800 patients contaminés, dont sept mortellement, soit plus que le Japon où le paquebot Diamond Princess constituait jusqu’à présent le premier foyer de contamination hors de Chine. Face au rythme de contagion, le président sud-coréen Moon Jae-in a proclamé dimanche l’état d’alerte maximale.

L’Italie compte désormais 152 cas dont quatre décès, ce qui en fait le pays le plus touché en Europe, depuis qu’a démarré l’épidémie de pneumonie virale en décembre en Chine. Les cas les plus nombreux ont été recensés en Lombardie (région de Milan) avec 112 contaminations et 22 en Vénétie (région de Venise).

► Le coronavirus paralyse le nord de l’Italie: 11 villes en quarantaine, les écoles et magasins fermés

150 nouveaux décès enregistrés en Chine

Le bilan de l’épidémie de pneumonie virale a atteint lundi 2.592 morts en Chine continentale après l’annonce de 150 décès supplémentaires, ont annoncé les autorités sanitaires, tout en faisant état d’une décrue du nombre de nouvelles contaminations.

Tous ces nouveaux décès sauf un sont survenus dans la province centrale du Hubei, berceau du nouveau coronavirus et épicentre de l’épidémie. Le nombre de décès enregistrés sur les 24 dernières heures marque une aggravation après le bilan quotidien de 97 morts annoncé dimanche.

La Chine a par ailleurs décidé lundi de reporter la session annuelle de son parlement pour cause de coronavirus, un bouleversement inédit depuis plusieurs décennies de la mécanique bien huilée du régime communiste. Une nouvelle date sera décidée ultérieurement par le comité permanent de l’Assemblée nationale populaire (ANP), a précisé la télévision nationale CCTV.

La session plénière de l’ANP, chambre d’enregistrement législative du régime, devait s’ouvrir comme tous les ans le 5 mars -- une grand-messe affichant l’unité du pays, à grand renfort de drapeaux rouges et de votes à la quasi-unanimité.

Iran: le bilan monte à 12 morts

L’épidémie a fait quatre nouveaux morts en Iran, ce qui porte à 12 le nombre de personne tuées dans le pays, rapporte lundi l’agence semi-officielle Isna.

«Le ministre de la Santé a annoncé la mort de 12 personnes et 47 cas d’infection dans le pays», écrit l’agence en citant des propos tenus à la presse par le député Assadollah Abbasi, porte-parole du bureau du Parlement à l’issue d’une session à huis clos à l’Assemblée consacrée au nouveau coronavirus.

Pénurie de masques en Allemagne

Les pharmaciens et d’autres magasins en Allemagne sont aux prises avec une pénurie de masques depuis des semaines en raison de l’épidémie du coronavirus covid-19.

«Il y a des retards et des complications majeurs dans la livraison des masques», a expliqué le président de l’association des commerçants pharmaceutiques allemands. Selon l’association des pharmaciens, la demande de masques a énormément augmenté depuis la propagation de l’épidémie du coronavirus. Seize cas de contamination au coronavirus ont déjà été enregistrés en Allemagne. Plusieurs de ces patients ont depuis été déclarés guéris.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous