Accueil Monde Proche-Orient

Accusée de ménager Israël, la Belgique peine à se justifier

La Belgique a retiré l’invitation faite à l’ONG Defense for Children International à participer à une audition au Conseil de sécurité sur la situation des enfants dans les territoires palestiniens occupés.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Les Affaires étrangères se remettaient à peine de la polémique Alost. C’était sans compter celle autour de la venue d’une ONG pro-palestinienne de défense des droits des enfants au Conseil de sécurité de l’ONU. Les relations bilatérales entre Israël et la Belgique traversent une phase tumultueuse. En cause : l’invitation faite à l’ONG Defense for Children International, reconnue pour son expertise en faveur des enfants en danger, à s’exprimer ce lundi à une audition au Conseil de sécurité sur la situation des enfants dans les territoires palestiniens occupés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Nivaille , mardi 25 février 2020, 18:41

    Demandez à Louis Michel pourquoi Goffin s'est couché !!!

  • Posté par Lambert Guy, mardi 25 février 2020, 17:31

    Il y a à peine quelques jours, je réagissais à une chronique de Mme Delvaux en me posant la question du 2 poids 2 mesures face d'une part aux actes et paroles racistes envers la communauté juive toujours et justement désapprouvés mais d'autre part, des attaques ou injustices envers d'autres communautés moins assidues et plus relativisées ainsi que la mansuétude des pays occidentaux vis-à-vis d'Israël en acceptant de ce pays des actes , des positions politiques inacceptées pour d'autres (pour les détails, voir ma réaction à la chronique « Visa pour la Flandre : bons boulets d'Alost »). Aujourd'hui, nous apprenons donc dans l'article ci-dessus qu'une ONG palestinienne défendant des enfants a été éconduite sur pression du gouvernement Israélien. De nouveau, comment expliquer ce mélange des genres ? Mélanger la juste cause du combat contre l'antisémitisme avec les pressions d'un gouvernement comptant dans ses rangs des extrémistes reconnus et dont on voit bien qu'il instrumentalise l'antisémitisme à des fins politiques en cette période électorale où un premier ministre mis en examen est prêt à tout donner aux extrémistes de son pays pour échapper à la justice. Et que constate-t-on, un représentant belge en l'occurence Mr Goffin, notre ministre des Affaires étrangères, obéir aux arguments ridicules avancés par les Israéliens (partialité d'un membre de l'ONG). Pourquoi ne pas oser défendre nos valeurs ? Combattre, pas à pas, tous les racismes, avec la même volonté et le même entêtement, interdire à n'importe quel état et gouvernement de s'approprier une cause pour s'en servir à des fins électorales et économiques, surtout ne pas échelonner, ne pas prioriser, éviter les 2 poids 2 mesures car c'est le meilleur moyen de donner du grain à moudre aux extrémistes qui n'hésiteront pas à se jeter dans la brèche pour se poser en victimes et décridibiliser les humanistes.

  • Posté par Vanden Eynde Luc GME, mardi 25 février 2020, 14:53

    Bien sûr, c'est plus facile de céder au gouvernement Netanyahu, raciste, criminel de guerre et promoteur effréné de l'apartheid, que de s'occuper des enfants palestiniens, bombardés, mutilés, enlevés, emprisonnés, intimidés, empêchés de fréquenter l'école, battus et terrorisés par les colons israéliens hors-la-loi, bénéficiaires en hiver de quelques heures d'électricité pat jour. Baissons encore un peu plus nos pantalons. Cette année est celle où la bande de Gaza va devenir invivable (97 % de l'eau impropre à la consommation, blocus économique, limitation drastique des zones de pêche, retenue des taxes palestiniennes traitées - et surtout bloquées à son propre intérêt - par Israël, chômage à 53 %) et il convient de remercier la Belgique pour sa petite pierre à ce nouvel holocauste. A propos, quid des équipements que nous envoyons en Palestine et qui sont détruits ou confisqués à son profit par Israël, sans le moindre dédommagement ?

  • Posté par winkler ulrich, mardi 25 février 2020, 13:51

    La récupération du carnaval d' Alost .......On pourra donc continuer à torturer, tuer,mutiler à vie des dizaines de milliers d'enfants en Palestine ....On attend une carte blanche des censeurs ?

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs