Accueil Sciences et santé

Grand Format - Pourquoi je n’ai pas fait tester mon ADN

Payer une entreprise privée pour que nos données génétiques soient ensuite vendues au plus offrant ? Notre journaliste a voulu tenter l’expérience, avant de changer d’avis face à ce jeu dangereux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

C’était « le » cadeau à offrir à Noël. Sous le sapin familial, il y avait effectivement un test ADN « do-it-yourself », promettant à mon beau-frère de découvrir d’où viennent ses ancêtres et d’éventuellement mettre la main sur un proche « éloigné ».

Unique condition : cracher dans une petite fiole fournie avec le joli paquet et l’envoyer… de l’autre côté de l’Atlantique, l’exercice étant le monopole de quelques start-up bien en vue, généralement américaines. Pour les plus curieux, voire les plus anxieux – et environ 200 euros tout compris –, il est même désormais possible de tester également sa « prédisposition » à développer l’une ou l’autre effrayante maladie.

Vous avez dit phénomène de société ? Selon des prévisions du MIT (Massachusetts Institute of Technology), 100 millions de personnes dans le monde devraient avoir confié, en 2021, leur ADN à une entreprise privée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Arnould Philippe, jeudi 27 février 2020, 9:13

    En gros, je refuse de céder mon ADN autre Grrrrand kapitaaaal

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs