Accueil Opinions Chroniques

Gauches: la grande déchirure

La social-démocratie qui a intégré la dynamique néolibérale s’effondre un peu partout en Europe et dans le monde, au profit d’une nouvelle droite populiste et d’une nouvelle gauche, qui refuse « la dictature des marchés financiers ».

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

C’est fait. Cela couvait. Depuis longtemps. Mais cela vient de se concrétiser spectaculairement. La gauche française a explosé. Le PS, parti au pouvoir, s’est scindé en deux. Les éventuels rafistolages de façade n’y changeront rien : la scission est là.

La ligne de fracture, toujours la même, sauf que les antagonismes se sont exacerbés : celle qui oppose une gauche gestionnaire ralliée, au nom du réalisme, à la dynamique néolibérale et une gauche qui, au nom de ses valeurs et de ses fondamentaux, refuse de s’abandonner à cette logique néocapitaliste.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs