Accueil Économie

Demain, une poste à deux vitesses?

L’IBPT a lancé une consultation pour définir le service postal que la Belgique veut offrir à ses concitoyens à partir du 1er janvier 2019. Se dégage l’idée d’un courrier prioritaire distribué vite et d’un autre, moins cher, distribué moins rapidement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Jusqu’au 31 décembre 2018, c’est bpost qui assure le « service postal universel » en Belgique. C’est le service postal auquel l’État estime que chaque citoyen a droit. Dans ce cas, ce service universel prévoit, par exemple, un passage devant chaque boîte aux lettres du royaume cinq fois par semaine, la levée, le tri, le transport et la distribution de lettres, de publicités adressées, de journaux et de périodiques jusqu’à 2 kg…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs