Accueil Société

Coronavirus: «Il n’est pas interdit de se rendre en Italie», rappelle Philippe Goffin

L’Italie est le pays européen le plus touché par le coronavirus. Le ministre des Affaires étrangères fait le point.

Temps de lecture: 2 min

Le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin (MR) a rappelé mercredi sur La Première et LN24 qu’il n’était pas interdit de se rendre en Italie, ni en Espagne, où des cas de coronavirus (Covid-19) ont été recensés. Les Belges qui souhaiteraient rentrer au pays doivent avant tout prendre connaissance de leur contrat d’assurance voyage, a-t-il ajouté.

« Le site internet des Affaires étrangères reprend les avis de voyage afin d’aider nos ressortissants à prendre la décision la plus adéquate possible », a rappelé Philippe Goffin. « Pour l’Italie, par exemple, il est déconseillé de se rendre dans la zone contaminée mais il n’y a pas de fermeture globale. » Les autorités locales ont pris des mesures de restriction dans 11 communes autour de Codogno, à 60 kilomètres au sud de Milan.

Le ministre des Affaires étrangères a ajouté qu’il n’était « pas question d’annuler’ la visite d’État prévue en Italie du 23 au 25 mars prochain.

Aucun Belge contaminé à Tenerife

En Espagne, le diagnostic d’une infection au Covid-19 a été posé pour des ressortissants italiens séjournant à l’hôtel H10 Costa Adeje Palace, sur l’île espagnole de Tenerife. L’établissement, dans lequel séjournent près de 120 voyageurs belges, est confiné. « On a pris des contacts avec les autorités espagnoles. Notre rôle est de veiller à ce que l’information passe le mieux possible », a déclaré Philippe Goffin. « À notre connaissance, aucun Belge n’a été touché par le virus à Tenerife », a-t-il ajouté.

Le ministre a conseillé aux citoyens belges souhaitant rentrer au pays d’avant tout prendre connaissance de leur contrat d’assurance voyage. « Les Affaires étrangères sont là pour faciliter et renseigner via le site internet ou par téléphone. Par contre, si vous avez conclu un contrat avec une agence de voyages, la première démarche est de regarder le contrat conclu avec le tour-opérateur ou avec la société avec laquelle le voyage a été organisé. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko