Entraînement ouvert d’Anderlecht: environ 500 supporters des Mauves présents au Parc Astrid (vidéos)

g.r.
g.r.

Le froid est piquant à souhait et les sièges légèrement humides. Des conditions hivernales que certains supporters d’Anderlecht ont bravé pour voir leurs idoles s’entraîner pendant une heure et demie. Environ 500 personnes. Loin des chiffres de la fin de l’été en pareilles circonstances et alors que le Sporting traînait un bilan de 2 sur 15 avant de battre le Standard quelques jours plus tard. Une foule bien plus clairsemée ce mercredi donc. En raison des vacances de Carnaval ? De la grippe ? Du Coronavirus ? Ou de la piètre saison réalisée par les Mauves ? La quatrième piste semble la plus probable même si la météo a clairement a joué un rôle. Pas pour les supporters présents dont ces jeunes footballeurs en herbe venus spécialement de La Louvière pour admirer les Anderlechtois. Et surtout un : Vincent Kompany.

À chaque touche de balle du capitaine du RSCA, les enfants ont lancé des clameurs depuis la tribune. Du plus simple contrôle à une tentative de volée acrobatique dans un exercice de centres où les Mauves se sont très peu mis en valeur tant au départ de l’action qu’à la finition. Et pour l’un d’entre eux, il ne fallait même pas que son geste soit raté pour qu’une bande de supporters se moquent de lui. Sans que cela soit très étonnant, on sent bien que Michel Vlap est dans le collimateur de certains fans mauves et qu’il aura besoin de nombreuses performances pour entrer dans le cœur des supporters anderlechtois.

Courageux mais pas téméraires, une bonne partie d’entre eux avait déjà quitté les gradins lorsqu’Edo Kayembe a illuminé de plusieurs frappes lointaines et de sa technique le match venant clôturer la séance collective. Un petit bain de foule et puis tout le monde est rentré dans ses pénates. On est bien loin du même exercice en début de saison lorsque Vincent Kompany était venu chauffer une foule bien plus nombreuse et bien plus enthousiaste à la fin du mois d’août. Ce qui n’a, par contre, pas changé, c’est l’implication de l’ancien de Manchester City dans les consignes aux autres joueurs. Lors d’un exercice de passes et de mouvements, Kompany a profité d’une petite pause pour gentiment recadrer l’un ou l’autre de ses jeunes coéquipiers. Pendant ce temps-là, Franky Vercauteren était en position d’observateur à scruter les faits et gestes de chacun dans l’optique du match à Waasland-Beveren qui pourrait relancer les Mauves dans la course aux Playoffs 1. Même si ce n’était pas du tout la croyance populaire à l’ombre de Saint-Guidon où l’optimisme concernant les Playoffs 1 était aussi glacial que l’air ambiant.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous