Premier cas en Grèce, 12 morts en Italie: le coronavirus continue de se propager en Europe

Premier cas en Grèce, 12 morts en Italie: le coronavirus continue de se propager en Europe
AFP

Après l’Italie, le coronavirus se propage désormais à travers l’Europe, mettant le continent sous forte pression pour contenir l’épidémie de pneumonie virale dont le bilan ne cesse de s’alourdir dans le monde.

Le nouveau coronavirus est apparu depuis mardi dans quatre nouveaux pays européens : Grèce, Autriche, Suisse et Croatie. Et la France a annoncé mercredi son premier mort français.

Le ministère grec de la Santé a annoncé mercredi un premier cas de contamination au coronavirus, une femme de 38 ans qui avait récemment voyagé en Italie du Nord et est hospitalisée à Thessalonique, deuxième ville du pays.

Le Covid-19 concerne désormais, Chine mise à part, près d’une quarantaine de nations où elle a fait plus de 40 morts et 2.700 contaminations. Mais l’épidémie, apparue en décembre en Chine, semble avoir atteint un pic dans ce pays : les autorités ont annoncé mercredi 52 nouveaux décès en l’espace de 24 heures contre 71 la veille, le chiffre le plus bas depuis plus de trois semaines.

Le coronavirus a provoqué dans la nuit le premier mort français, un enseignant. Un touriste chinois était auparavant décédé en France.

L’Italie, plateforme de diffusion du virus

En Autriche en revanche, deux premiers cas ont été détectés dans un hôtel d’Innsbruck, capitale du Tyrol au cœur des Alpes : un couple d’Italiens venus des environs de Milan, région la plus touchée d’Italie. En Croatie, c’est un jeune homme ayant séjourné à Milan qui est devenu le premier cas du pays, et des Balkans. Son frère est devenu mercredi le 2e cas confirmé. En Suisse, le premier cas concerne aussi un homme revenu de la région de Milan. En Grèce, il s’agit d’une femme de 38 ans qui avait récemment voyagé en Italie.

Même en Afrique, c’est un Italien arrivé le 17 février en Algérie qui est devenu la deuxième personne infectée du continent après un premier cas en Égypte.

Sur l’île espagnole de Tenerife (Canaries), un hôtel où ont séjourné deux couples italiens ont été testés positifs au virus a été placé en quarantaine. Enfin, le Brésil a annoncé un tout premier cas suspect de contamination : un Brésilien de 61 ans qui s’est rendu du 9 au 21 février dans la région de Milan.

L’Italie, le pays européen le plus touché avec plus de 320 cas et 12 morts, apparaît donc comme une plateforme de diffusion du virus, conduisant plusieurs capitales à déconseiller de s’y rendre et à encadrer le retour des personnes y ayant séjourné, bien que ses voisins se soient engagés à garder leurs frontières ouvertes lors d’une réunion ministérielle mardi à Rome.

2ème cas en Rhénanie-du-Nord-Westphalie

Un deuxième cas d’infection au nouveau coronavirus a été confirmé dans le land allemand de Rhénanie-du-Nord-Westphalie mercredi. Les désormais deux patients concernés sont traités à l’hôpital universitaire de Düsseldorf, a confirmé l’établissement.

Cette deuxième personne fait partie de l’entourage proche du premier cas connu.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous