Italie, Grèce, France: la propagation du coronavirus se poursuit en Europe

Italie, Grèce, France: la propagation du coronavirus se poursuit en Europe

Après l’Italie, le nouveau coronavirus se propage désormais à travers l’Europe, suscitant de fortes inquiétudes et mettant le continent sous pression pour contenir l’épidémie dont le nombre de morts s’est encore accru mercredi en particulier en Iran.

Pour la première fois, le nombre quotidien de nouvelles contaminations par le nouveau coronavirus dans le monde a dépassé celui enregistré en Chine, d’où est partie l’épidémie en décembre, a annoncé mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS), faisant état de 411 nouveaux cas mardi en Chine contre 427 cas ailleurs dans le monde.

Le nouveau coronavirus est apparu depuis mardi dans plusieurs nouveaux pays européens : Autriche, Suisse, Croatie et Grèce, ainsi qu’en Algérie. La France a annoncé mercredi son premier mort français et un cas suspect a été détecté pour la première fois en Amérique latine, au Brésil.

Le Covid-19 concerne désormais, Chine mise à part, une quarantaine de nations où elle a fait une cinquantaine de morts et près de 2.800 contaminations. Mais l’épidémie semble avoir atteint un pic en Chine : les autorités ont annoncé mercredi 52 nouveaux décès en 24 heures contre 71 la veille, le chiffre le plus bas depuis plus de trois semaines.

« Pas de panique »

En Autriche en revanche, deux premiers cas ont été détectés mardi dans un hôtel d’Innsbruck, au cœur des Alpes : un couple d’Italiens venus des environs de Milan, région la plus touchée d’Italie.

En Croatie, c’est un jeune homme ayant séjourné à Milan qui est devenu le premier cas du pays, et des Balkans. Son frère est devenu mercredi le 2e cas confirmé. En Suisse, le premier cas concerne aussi un homme revenu de la région de Milan, tandis qu’en Grèce, une femme de 38 ans ayant voyagé en Italie du Nord a été contaminée.

En Afrique, un Italien arrivé le 17 février en Algérie est devenu la deuxième personne infectée du continent après un premier cas en Egypte.

L’Italie, le pays européen le plus touché avec plus de 370 cas et 12 morts, apparaît donc comme une plate-forme de diffusion du virus, conduisant plusieurs capitales à déconseiller de s’y rendre et à encadrer le retour des personnes y ayant séjourné, bien que ses voisins se soient engagés à garder leurs frontières ouvertes.

Mais les autorités appellent à ne pas céder à la panique. La diffusion du coronavirus en Italie et en Europe est « un motif d’inquiétude » mais « nous ne devons pas tomber dans la panique », a déclaré mercredi à Rome la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides. Elle a cependant appelé les pays européens a « se préparer à une augmentation des cas et à bien se coordonner ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10845407-001 (1)

    Par Belga

    Europe

    La COP26 de Glasgow repoussée à novembre 2021

  • Dominic Cummings sous les flashs des journalistes à son arrivée à son domicile à Londres
: la pression monte sur le conseiller de Boris Johnson.

    Par Marion L'Hour

    Europe

    Royaume-Uni: la pression monte sur le bras droit de Boris Johnson

  • Le président Recep Tayyip Erdogan sur le site de construction d’un hôpital contre le Covid-19, le 9 mai dernier à Istanbul.

    Par Anne Andlauer

    Europe

    Turquie: pas de répit pour les opposants au président Erdogan

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous