Négociations fédérales: N-VA et Open VLD se clashent sur les réseaux sociaux par vidéos interposées

Négociations fédérales: N-VA et Open VLD se clashent sur les réseaux sociaux par vidéos interposées
PhotoNews

Partenaires à la Région flamande, Open VLD et N-VA enchaînent les disputes ouvertes depuis quelques mois. Dernier exemple en date, un petit film posté par les nationalistes sur Twitter en début de semaine. On y voit la présidente sortante des libéraux, Gwendolyn Rutten (nouvelle cible préférée depuis qu’elle a osé dire qu’elle pourrait monter au fédéral sans la N-VA), prôner la refédéralisation de certaines compétences. Les images sont interrompues par une archive où on voit la même Rutten prôner le confédéralisme, concept que s’est approprié la N-VA ces dernières années.

La réaction des bleus n’a pas tardé. Le compte officiel Open VLD a publié un autre film alignant une série de déclarations de la N-VA du type : « Nous n’irons jamais dans un gouvernement fédéral sans le confédéralisme » (De Wever, en 2013). Le candidat la présidence de l’Open VLD, Bart Tommelein, a enfoncé le clou mardi matin, en expliquant que des attaques de ce type ne faisaient que renforcer le dégoût de la politique chez les citoyens.

Bref, bonne ambiance… De quoi impacter le gouvernement flamand (N-VA, CD&V, VLD) ? « Pas du tout », a assuré le ministre-président Jan Jambon (N-VA) que l’on a de plus en plus de mal à croire. Pour la petite histoire, au moment d’écrire ces lignes, la vidéo de l’Open VLD avait été trois fois plus visionnée que celle des nationalistes. Un point pour les bleus.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous